5 choses à savoir sur le tuning auto

Tuning auto

La collection de véhicules de série est une passion que partagent de nombreux conducteurs. En plus, avec le tuning auto, ceux-ci peuvent apporter différentes modifications à leur voiture comme l’ajout de jantes en aluminium ou de régulateur de vitesse par exemple. Toutefois, cette pratique jouit d’une mauvaise réputation auprès de certaines personnes. Ce procédé implique plusieurs points qu’il est important de connaitre avant de le mettre en pratique.

L’impact administratif lié aux modifications apportées

Le tuning est un procédé assez mal vu par certaines personnes. Ces dernières déclarent que les voitures customisées de cette manière ne devraient pas circuler sur une route ouverte commune selon la loi. Ce qui n’est pourtant pas vrai. En réalité, le tuning de voiture ne s’improvise pas, puisque l’opération est minutieusement contrôlée par un service tiers. En effet, pour réaliser ce type de procédé, il faut nécessairement obtenir une autorisation de la DRIRE (Direction Régionale de l’Industrie, de la Recherche et de l’Environnement). Après cette étape, il sera remis au conducteur un PV qui prouvera aux autorités lors d’un contrôle qu’il est dans les normes établies par la loi. Il faut aussi noter que le tuning a un impact sur l’assurance auto de votre véhicule.

Il est donc important de le notifier à votre assureur si vous avez modifié la boite de vitesse ou la grille de calandre de votre véhicule. Il pourra ainsi revoir le contrat que vous avez établi. En souscrivant aux assurances provisoires, encore appelées assurances temporaires, vous bénéficierez d’une réduction des coûts. Pour ce qui est de la constitution de ces contrats courts, vous bénéficierez d’un minimum de garanties légales. Parmi celles-ci, vous avez la responsabilité civile dont le coût est assez attractif. Afin de trouver l’assurance temporaire idéale, vous pouvez faire usage des comparateurs en ligne.

Un travail de qualité supérieure

L’une des idées reçues à propos du tuning auto porte sur les personnes qui ont une réelle passion pour ce type de procédé. Pour certains, ce sont des individus issus de milieux défavorisés. Vous vous en rendrez compte une fois que vous aurez pris part à un concours ou à une exposition de tuning. Lors de ces concours, vous rencontrerez toutes les sortes d’origines sociales. Vous pourrez y trouver de jeunes étudiants ou même des chefs d’entreprise. Aussi, certaines personnes croient à tort que cette passion est réservée seulement aux hommes. Pourtant, sur 4 pratiquants actifs, on retrouve généralement une femme. De plus, le tuning devient de plus en plus accessible à d’autres domaines d’activités. À cet effet, on remarque une irruption de l’univers du luxe dans le monde du tuning. C’est la raison pour laquelle vous verrez bon nombre de marques prestigieuses intervenir sur des projets de grande envergure dans le milieu.

Une passion partagée à l’internationale

Un autre point concernant le tuning est que son origine vient des compétitions automobiles en Amérique. Au cours des années 30, les véhicules de série subissaient des modifications dans le but d’améliorer leurs performances. Ce n’est qu’après les années 75 que le procédé a connu un développement conséquent. Il faut attendre environ 10 ans plus tard pour le voir s’enraciner en Europe. Au fil des années, de nouvelles tendances sont apparues. C’est ce qui a donné naissance à de nouveaux styles de tuning guidés par les cultures et les goûts de chacun. Aussi, le nombre de spécialistes (fabricants, installeurs, revendeurs…) ne cesse d’augmenter. Avec la rude concurrence, les coûts ont été revus à la baisse. Faites cependant attention si vous avez l’habitude de vous procurer vos équipements et outils (boite de vitesse, écran tactile, etc.) à l’étranger.

De même, pour l’achat de vos sièges avant ou de votre tableau de bord, assurez-vous que les équipements respectent les critères d’achat et les normes juridiques établis en France. Si ces dispositions ne sont pas prises, vous n’aurez pas l’autorisation de rouler tranquillement. Vous encourez même des sanctions en cas de contrôle. Vous avez toutefois l’autorisation de l’exposer lors des concours ou des manifestations prévues. Bien évidemment, il ne faudra pas la conduire pour vous rendre sur les lieux.

Une multitude de concours

Dans la culture même du tuning, les réunions entre les fans occupent une place de choix. C’est généralement l’opportunité pour voir de magnifiques engins et de revoir des personnes partageant la même passion. De plus, si vous êtes également un passionné, c’est l’occasion rêvée pour montrer aux autres vos derniers apports sur votre véhicule. Ces concours englobent plusieurs catégories permettant aux pratiquants de faire valoir de belles pièces (écran tactile, sièges avant, jantes aluminium, jantes en alliage...). Vous y trouverez également des lumières LED optimisées, des équipements high-tech, des voitures qui se démarquent par leur peinture, etc. Certaines compétitions sont même organisées pour comparer les équipements audios installés par les participants. Pour gagner, il faudra émettre le plus de décibels ou la sonorité la plus limpide possible.

Un moyen de protection efficace de l’environnement

Bien que cela semble incroyable, sachez qu’il existe bel et bien une spécialité qui porte le nom « d’éco-tuning ». Son objectif est l’implantation de puce informatique dans les voitures modernisées. Ce qui permettra de booster les capacités naturelles du système électronique de l’engin. Cela rendra la voiture plus puissante et aussi économique en matière de consommation de carburant. Le gain potentiel peut surpasser le litre d’essence pour cent kilomètres environ selon les estimations des concepteurs. Actuellement, ceux-ci mettent tout en œuvre pour concevoir des puces bien plus puissantes, mais aussi très pratiques pour utilisation éco-responsable.