Assurance auto : quelles sanctions contre le portable au volant ?

Assurance auto : quelles sanctions contre le portable au volant

L’usage du téléphone au volant occasionne environ un dixième des accidents mortels de la circulation. Il s’agit d’un réel fléau, que les forces de l’ordre comme les assureurs s’emploient à endiguer. En cas d’accident, l’usage du téléphone est considéré comme une circonstance aggravante et peut inciter votre assurance auto à augmenter ses sanctions. Tous les détails sur les risques encourus.

La mise en œuvre du fichier des véhicules non assurés 

 Si vous attendez un appel professionnel ou personnel urgent, et si vous êtes en déplacement, il peut parfois être très tentant de répondre au téléphone tout en restant au volant.

Cependant, votre assurance auto comme les forces de l’ordre peuvent être particulièrement pénalisantes en cas d’infraction.

En effet, au volant, le téléphone représente un danger conséquent : quand on téléphone, même en kit main libre, le temps de réaction en cas de danger est presque doublé ; la distance parcourue pendant ce temps de réaction est donc beaucoup plus importante, ce qui peut avoir des conséquences irréversibles.

Il est donc logique que les forces de l’ordre mais aussi les compagnies d’assurance auto prennent des mesures pour limiter les dégâts.

La Sécurité Routière recommande donc de suivre quelques règles de base pour éviter tout type de problème :

–          Si cela est possible, il est recommandé d’éteindre son portable avant de prendre le volant

–          Lorsqu’on roule avec un passager, il est préférable de lui confier son portable pour les réponses aux appels et textos.

–          Ne pas profiter d’un stop ou d’un feu rouge pour regarder ses messages ou pour y répondre ; cela gêne les autres usagers.

 Les répercutions légales en cas d’utilisation du portable

 Le Code de la Route prévoit des sanctions sévères en cas d’utilisation du portable au volant : les automobilistes fautifs écopent d’une amende de 135€ et d’un retrait de trois points sur leur permis de conduire.

A noter que cette amende s’applique aux conducteurs de tous véhicules (deux, trois ou quatre roues), y compris les véhicules non motorisés : les cyclistes ne sont pas épargnés par cette mesure.

A noter également que les automobilistes qui tiennent en main leur portable ne sont pas les seuls concernés : les utilisateurs de kits main libre par exemple seront sanctionnés sur la même base. En revanche les dispositifs intégrant un système blue tooth ne seront pas pénalisés. La législation épargne également les dispositifs intégrés aux casques de moto, qui ne sont pas portés à l’oreille ni tenus à la main.

Que dit votre assurance auto ?

Si vous provoquez un accident et que vous teniez un téléphone en main au moment des faits, cette situation sera considérée comme une circonstance aggravante par votre assurance auto.

Vous serez donc susceptibles d’encourir un certain nombre de sanctions : votre assurance auto est en droit de vous demander une augmentation de votre prime, elle peut majorer votre malus, et même purement et simplement résilier votre prime d’assurance auto.

A noter : votre assurance auto pourra très facilement faire jouer l’usage de votre portable au volant pour refuser le remboursement des frais occasionnés par les dégâts que vous avez générés.

De quoi faire réfléchir ceux qui hésitent à répondre à un appel, même s’il semble urgent … bonne route à tous !