Ce qu’il faut savoir sur la distance d’arrêt

La distance d’arrêt d’un véhicule représente la distance nécessaire pour immobiliser la voiture. La distance est calculée en mètres, mais on y ajoute la distance de réaction du conducteur – le temps qui s’écoule, par exemple, entre le moment où l’on détecte un obstacle ou une situation dangereuse et celui où l’on appuie sur la pédale de frein. La distance de freinage exacte peut être calculée à l’aide d’une formule. Les facteurs décisifs pour obtenir la décélération la plus courte possible sont l’état du système de freinage, la qualité des pneus et, bien sûr, le revêtement de la route. Si, par exemple, la route est mouillée et glissante à cause de la pluie, la distance de freinage augmente considérablement. Mais même en automne, en raison des feuilles sur la route, on peut s’attendre à une décélération plus longue. La distance de freinage dépend également du temps de réaction du conducteur. Dans les tests, les jeunes participants ont souvent des valeurs légèrement supérieures à celles des usagers de la route plus âgés. Mais les pneus sont également très importants, car ce n’est que si les gommes ont encore une bande de roulement appropriée et sont composées d’un mélange de caoutchouc de haute qualité qu’elles peuvent assurer une courte distance de freinage.

Calcul de la distance de freinage

Lorsqu’il s’agit de calculer la distance de freinage d’une voiture, on suppose souvent une vitesse initiale de 100 km/h. Pour un freinage normal, la vitesse parcourue est divisée par 10 fois la vitesse par 10, et à la fin de cet exemple, la distance de freinage est de 100 mètres. Si, en revanche, un arrêt d’urgence est déclenché, le calcul de la formule change. Ensuite, la vitesse de conduite est divisée par 10 fois la vitesse par 10 et enfin l’ensemble est divisé par deux.

C’est ainsi qu’est née la valeur de 50 mètres. Mais le frein doit être appliqué avec un effort physique complet, c’est-à-dire que la pédale doit vraiment être complètement enfoncée.Il faut cependant noter que si vous doublez la vitesse que vous conduisez, la distance de freinage quadruple. Il faut toujours en tenir compte, surtout lorsque l’on roule vite sur l’autoroute, et donc maintenir une distance particulièrement importante avec le véhicule qui précède.

Condition technique

La distance entre le début du processus de freinage et l’arrêt effectif du véhicule représente la distance de freinage. Cela dépend de la vitesse respective et de la décélération de freinage réelle. La durée du processus de freinage dépend de plusieurs facteurs. En tout état de cause, l’état technique des freins du véhicule doit être en ordre. Il est donc très important que vous inspectiez régulièrement votre véhicule et que vous vérifiiez également les freins.

Les disques et les plaquettes de frein, en particulier, doivent être en parfait état pour un freinage fiable. En outre, le TÜV ou l’organisme de contrôle vérifie l’état technique tous les deux ans lors de l’inspection générale (HU). Si le système de freinage n’est pas conforme à la réglementation lors de ce contrôle, vous ne recevrez pas de vignette et ne pourrez pas continuer à utiliser le véhicule.

Le temps de réaction

Lorsqu’un véhicule en mouvement doit s’arrêter, le temps de réaction joue un rôle en plus de la distance de freinage réelle. C’est la réaction du conducteur lorsqu’il appuie sur la pédale de frein. Dans la plupart des cas, ce processus prend environ une seconde. Toutefois, le temps de réaction peut également être plus long si le conducteur a pris des médicaments ou est sous l’influence de drogues, par exemple.

Un excès d’alcool dans le sang entraîne également un retard dans la réaction humaine, qui, dans le pire des cas, peut même mettre la vie en danger.Si une voiture roule à une vitesse de 80 km/h et que le temps de réaction est calculé à une seconde, cela donne une distance de 24 mètres qui est encore parcourue avant que le processus de freinage proprement dit ne commence. Le calcul est de 80 divisé par 10 fois 3.

Estimer la distance de freinage

Dans la circulation routière, il existe différentes situations de conduite dans lesquelles le freinage est nécessaire. Cependant, on ne s’arrête pas toujours immédiatement, car un certain temps s’écoule entre le moment où l’on freine effectivement et l’arrêt complet. Plus la vitesse est élevée, plus la distance d’arrêt à la fin est longue. Il existe également des facteurs qui peuvent provoquer une augmentation importante, comme le mauvais temps ou une profondeur de sculpture insuffisante des pneus.

Une forte pente signifie également que la distance de freinage est considérablement augmentée. Le “moment de choc”, qui se produit lorsqu’une situation se produit soudainement et qu’il faut freiner immédiatement, sinon un accident se produira, est souvent particulièrement sous-estimé. Même si ce n’est qu’un court moment, il prend un temps précieux, pendant lequel la voiture parcourt de nombreux mètres. Il est donc toujours utile de conduire avec prévoyance et de garder une distance suffisante.