VOLKSWAGEN ARTEON

La Phaeton n’ayant guère brillé, la CC (ex Passat CC) a fait figure de haut-de-gamme VW ces dernières années. Sa remplaçante, qui adopte enfin une dénomination moins ambiguë, prend du volume et adopte un style différenciant. D’une part pour s’émanciper une fois pour toute de la Passat, d’autre part pour prendre définitivement sa place au sommet de la gamme Volkswagen européenne, en attendant une encore hypothétique Phaeton 2 (Rappelons qu’en Chine existe une Phideon de 5.05m).

volkswagen

Le changement, c’est maintenant

Le dessin de l’Arteon n’est pas une surprise. C’est en fait un quasi copier-coller du Sport Coupe GTE Concept présenté il y a deux ans, au salon de Genève 2015, à deux ou trois nuances près. La planche de bord, en particulier, est revenue à la raison.
Mais il s’agit d’une bonne surprise. Premièrement par la prestance dégagée par cette longue berline 5 portes. Puis par l’évolution notable du style, en particulier sur la face avant. Cette imposante et large calandre, nous l’avons vue sur de nombreux concept-cars de Volkswagen. Elle a été timidement adoptée par les dernières Passat, Touran et Tiguan. Mais c’est la première fois qu’elle apparaît, de série, de manière aussi extravertie. Les lamelles supérieures de la calandre venant se fondre dans les tout petits phares donnent vraiment de l’originalité à l’Arteon. Et on le sait, l’adjectif  « original » n’est pas souvent utilisé chez Volkswagen. Autre détail notable, la capot avant, qui déborde copieusement sur les ailes.
Il est amusant de constater que la configuration 5 portes a été retenue. Autrefois ringarde et utilitaire, cette solution est finalement devenue synonyme de sportivité ces dernières années, sous l’impulsion des Audi A5 Sportback, Audi A7 ou Série 4 Gran Coupé. La plateforme évolutive MQB a, une fois de plus, été utilisée.