dimanche 11 mars 2018

TOYOTA AURIS 3ème génération (Galerie Salon de Genève 2018)


On attendait le retour du nom Corolla, finalement Toyota conserve celui de Auris. On attendait une métamorphose de la compacte japonaise (fabriquée en Grande-Bretagne), finalement cette troisième génération se place dans la continuité de la seconde. Les fake news touchent-elles aussi le monde automobile ? La révolution aura lieu, en fait, là où on ne l'attendait pas.


Car la grande surprise, c'est l'abandon par l'Auris de toute motorisation diesel (ça, on le savait déjà plus ou moins), mais aussi des moteurs essence sous leur forme classique sur le marché français. Seuls deux moteurs essence hybride auront désormais droit de cité sous le capot : un 1.8L de 122ch et un 2.0L de 180ch. Avec cette décision, Toyota prend une longueur d'avance sur toute la concurrence, même si le risque est mesuré puisque l'Auris 2 se vendait déjà très largement en hybride sur notre territoire. Par ailleurs, il est dommage que la marque n'ait pas eu la même audace en mettant au rebut cette maudite boite CVT à variation continue qui est si néfaste à l'agrément de conduite.

L'habitacle n'a pas encore été dévoilé, ni les prix. Les premières livraisons auront lieu à la fin du premier semestre 2018.

NB : sur certains marchés, l'Auris 3 disposera d'un moteur essence classique 1.2L de 116ch.




Nos photos prises au salon de Genève







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire