mercredi 31 mai 2017

On débriefe : FIAT 500L restylée


5 ans après son arrivée, la Fiat 500L est retouchée à l'extérieur comme à l'intérieur. Fragile leader en Europe de la catégorie morte-née des minispaces, elle se présente sous une forme agréablement rafraîchie et de nouvelles dénominations. Difficile pourtant de trouver les 40% de nouvelles pièces annoncées triomphalement par la marque turinoise.

Sommaire


- Présentation
- Fiat 500L Urban et 500L Wagon
- Fiat 500L Cross
- Motorisation et tarifs
- galerie de photos fournies par Fiat




Présentation


Renault Modus, Citroën C3 Picasso, Kia Venga, Hyundai ix20, Opel Meriva : toutes ont abdiqué, et ont déserté le créneau des minispaces qui n'a jamais vraiment décollé. Et toutes ont été ont vont être remplacées par des petits SUV ou Crossovers : Renault Captur, Citroën C3 Aircross, Hyundai Kona, Opel Crossland, etc... A l'heure actuelle, il ne reste que deux minispaces survivants : le Ford B-Max, et notre vaillante 500L qui domine la catégorie en Europe depuis 2012, date de son lancement. S'il n'est pas acquis qu'elle ait un jour une remplaçante, la 500L voit aujourd'hui son offre remaniée avec un facelift plutôt réussi et de nouvelle dénominations. Ce qui va lui permettre de poursuivre sa route quelques années de plus.

La famille 500L se décompose toujours en 3 gammes distinctes. La 500L classique en version courte devient 500L Urban et, comme son nom l'indique, met à disposition ses qualités (encombrement, habitabilité, coffre) pour une utilisation essentiellement urbaine. La 500L Trekking devient 500L Cross afin de s'harmoniser avec la Panda Cross dans sa vocation extra-urbaine, voire baroudeuse. Elle est toujours basée sur la version courte. Enfin, la version allongée 500L Living devient 500L Wagon, ce qui fera peut-être mieux passer la pilule d'un style vraiment discutable, utilisant toujours comme argument un coffre géant et deux petites places d'appoint supplémentaires.

Nous reviendrons plus bas sur les évolutions extérieures de chaque gamme, et aborderons dans un premier temps les changements communs à toute la famille 500L, à savoir ceux qui touchent l'habitacle.


A première vue, il n'y a pas vraiment de nouveauté, le tableau de bord gardant toujours son allure rondouillarde et colorée. Pourtant, il y a une réelle évolution si on veut prendre la peine de s'y pencher. Tout d'abord, un nouveau bloc d'instrumentation certes moins coloré, mais plus pratique avec des compteurs encadrant un écran central TFT couleur de 3.5" beaucoup plus lisible pour les informations de l'ordinateur de bord. Un nouveau volant multi-fonctions plus ergonomique et à l'aspect moins "jouet" fait son apparition. L'écran du système Uconnect passe de 5" à 7". Attention cependant, les versions d'entrée de gamme n'en sont pas dotées. Au menu, les incontournables compatibilités avec Apple Car Play et Android Auto, et un certain nombre de services connectés utiles (TomTom Live), ou ludiques (musique avec Deezer, news avec Reuters, réseaux sociaux, etc...).


On remarque l'apparition du fameux logo 500 sur le bandeau coloré à droite de la console centrale, ce qui rappellera que la 500L, malgré son style gauche, appartient bien à la grande famille de la petite puce de Fiat.


Fiat 500L Urban et 500L Wagon


Les changements touchent essentiellement la partie avant, avec un bouclier avant totalement redessiné dans un style plus abouti et moins "Panda". La prise d'air inférieure est visuellement agrandie, et constellée de petits tiraits chromés. La plaque d'immatriculation s'installera désormais entre deux moustaches chromées. Une barrette, encore une fois chromée, prend place dans la prise d'air placée sous le logo. Et pour finir, la signature lumineuse évolue, en particulier pour les petits feux de jour additionnels qui copient ceux de la 500 avec un motif rappelant le 0 du logo 500. Rien à dire : l'apport qualitatif de cette nouvelle face avant est indéniable, et cette débauche de chrome parvient, vu de face, à nous convaincre que la 500L fait bien partie de la famille 500.


A l'arrière, il y a une nette évolution pour la version courte Urban, avec un hayon peint jusque dans sa partie basse, et un nouveau bouclier arrière abritant les feux de recul/brouillard au ras du sol. A la place de l'ancien emplacement de ces feux : deux petites touches chromées. Tous ces détails donnent une allure beaucoup plus légère visuellement à la poupe, mais bizarrement la version longue Wagon n'en profite pas puisqu'elle garde l'ancienne configuration.

Nouvelle présentation à l'arrière de la 500L Urban...

... Mais aucun changement sur la 500L Wagon

De profil, on notera la nouvelle forme de la protection latérale des portières, avec une barre chromée placée plus haut. Enfin, une nouvelle collection de jantes alu est proposée.

La 500L Urban est disponible en trois niveaux de finition : Popstar et Lounge et Business (pour les professionnels). La finition Popstar est déjà bien dotée : climatisation, régulateur de vitesse, rétroviseurs extérieurs électriques et chauffants, radio Uconnect bluetooth avec contrôle vocal, banquette 60/40. La finition Lounge ajoute la clim auto bizone, le toit ouvrant, les feux antibrouillard, les jantes alu, l'allumage automatique des feux et essuie-glaces, et le fameux écran tactile 7" Uconnect. 6 packs différents permettent d'accentuer encore plus l'équipement.

La 500L Wagon n'est, elle, disponible qu'en finition Lounge en France. Mais dans cette configuration, le toit ouvrant n'est pas prévu comme sur la Urban.

Fiat 500L Cross

Belle évolution pour la face avant de la 500L Cross, qui perd les chromes de la version Urban pour tout miser sur l'effet satiné. Le bouclier avant change pour un style plus massif et perd son ski de protection. La prise d'air placée sous le logo s'agrandit et se voit ornée de 4 rectangles satinés qui lui donnent un petit effet "Jeep". Pour finir, la signature lumineuse change comme celle de la 500L Urban.


A L'arrière, comme sur la Urban, la hayon est peint jusqu'en bas et perd cet ensemble noir brut qui intégrait la plaque d'immatriculation et les feux de recul/antibrouillards. Ces derniers migrent plus bas vers un ski de protection satiné élargi, tandis que le seuil de hayon est lui aussi toujours satiné. De profil, les protections latérales de portières évoluent légèrement avec une barre satinée placée plus haut.


Comme sur l'ancienne version Trekking, la garde au sol est rehaussée de 2.5 centimètres, et les passages de roues profitent de renforts en plastique brut. Petite nouveauté : la version Cross est dotée d'un système lui permettant trois modes de conduite : Normal, Traction +, et Gravity Control. Ce système joue sur l'ESP et, associé à des pneus 4 saisons, permet de se tirer de situations délicates où la motricité est réduite (neige, boue, etc...).

La 500L Cross est disponible en deux niveaux de finition : Opening Cross et Cross.

Motorisations et tarifs


6 motorisations sont proposées :

- 1.4L essence 95ch, boite manuelle, disponible sur Urban, Cross et Wagon
- 0.9L essence TwinAir 105ch, boite manuelle, disponible sur Urban, Cross et Wagon
- 0.9L essence/méthane TwinAir 85ch, boite manuelle, disponible sur Urban
- 1.4L essence/GPL T-Jet 120ch, boite manuelle, disponible sur Urban
- 1.3L diesel Multijet 95ch, boite manuelle ou Dualogic, disponible sur Urban, Cross et Wagon
- 1.6L diesel Multijet 120ch, boite manuelle, disponible sur Urban, Cross et Wagon

Les prix restent contenus et évoluent peu. On commence par ceux des 500L Urban et Cross


Puis ceux de la 500L Wagon





Galerie de photos fournies par Fiat


On commence par la 500L Urban, dans son niveau de finition Lounge
















Puis la version rallongée 500L Wagon








Et enfin la version Cross de la 500L















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire