vendredi 21 avril 2017

On débriefe : INFINITI PROJECT BLACK S


Dévoilé le mois dernier au salon de Genève, le Project Black S aurait pu n'être que l'étude d'une Q60 méchamment tunée. Mais ce projet va plus loin puisque s'il venait à être commercialisé, ce serait le premier véhicule à introniser de série la technologie ERS (Energy Recovery System) qui fait les beaux jours de la Formule 1. Et pour développer cette solution, Infiniti a fait appel à la famille.

Sommaire


- Une espèce en voie d'apparition
- Nos photos prises au salon de Genève
- galerie de photos fournies par Infiniti




Une espèce en voie d'apparition


C'est avec Renault Sport F1 qu'Infiniti a développé la double motorisation hybride qui équipe le Project Black S. D'une part parce que la marque est membre de l'alliance Renault-Nissan, d'autre part parce qu'elle est partenaire technique de l'équipe de F1 du losange. Voilà ce qui permet de présenter cet impressionnant concept-car qu'Infiniti espère pouvoir commercialiser. Si c'était le cas, ce serait un bon coup de pub pour la filiale premium de Nissan, qui va sur ses 30 ans d'existence. Car elle serait la première à proposer, pour la première fois, un véhicule routier équipé du système ERS de la F1.

Essayons de vulgariser cette technologie, en l'expliquant le plus simplement possible. Le but est de recycler l'énergie cinétique (issue du freinage) et thermique (issue de la chaleur des gaz d'échappement) afin de les transformer en électricité stockée dans une batterie lithium-ion. Cette énergie électrique sert ponctuellement à amplifier l'efficacité du turbocompresseur, et à accroître la puissance du V6 biturbo 3.0L de 25%. Ainsi la puissance passe de 400 à 500ch, avec la promesse d'accélérations fulgurantes et immédiates.



Vous l'avez compris, ce n'est pas la fibre écologique qui a guidé Infiniti dans la mise au point du Project Black S, mais uniquement la performance, pour notre plus grand plaisir. Pour accompagner cette nouvelle technologie, il fallait un bel écrin. C'est bien évidemment le coupé Q60, dont la deuxième génération a été lancée l'année dernière (lire cet article), qui a été retenu pour un traitement de choc à haute teneur en fibre de carbone. Lame de bouclier avant, ailes, jupes latérales, diffuseur arrière et aileron sont ainsi fabriqués avec ce matériau. Les entrées d'air du bouclier avant ont été copieusement agrandies, tandis que deux sorties d'air apparaissent sur le capot. Une peinture grise mate a été choisie pour la voiture, et les éléments habituellement chromés deviennent noir brillant. Ajoutez à cela une double ligne d'échappement en titane, et vous aurez compris que le Project Black S n'est pas une voiture comme les autres.

Attendons quelques semaines pour savoir si cette voiture pas comme les autres atteindra les concessions.




Nos photos prises au salon de Genève









Galerie de photos fournies par Infiniti




















RÉAGISSEZ SUR TWITTER


RÉAGISSEZ SUR FACEBOOK




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire