lundi 27 mars 2017

On débriefe : RENAULT CAPTUR restylé


Auréolé de son triomphe européen, le Captur peut bomber le torse. Mais mine de rien, il a tout de même 4 ans, donc c'est l'heure du restylage. Cependant, Renault préfère se reposer sur ses lauriers, et nous propose un budget et un service minimum pour ce facelift.

Sommaire


- Tout changer ? Pourquoi ?
- Nos photos prises au salon de Genève
- galerie de photos fournies par Renault




Tout changer ? Pourquoi ?


Après tout, pourquoi changer une formule qui gagne ? Dans la catégorie des SUV/crossovers, toutes tailles confondues, c'est lui le champion européen. Le Captur s'est vendu, selon Renault, à 215.670 exemplaires en Europe en 2016, ce qui le place en première place. Un succès inespéré, que même Renault n'avait certainement pas anticipé lors du lancement du modèle en 2013.

Donc si ça plait, il ne faut surtout pas déboussoler la clientèle avec des changements trop profonds. Renault a donc investi dans un nouveau bouclier avant avec des feux de jours largement inspirés du Kaptur russe (lire cet article), avec leur signature en C. La disposition interne des feux avant et arrière change un peu. Sur certaines versions, les feux avant sont full-leds. Les skis de protection en bas des boucliers avant et arrière sont redessinés. Et c'est tout...

Le reste n'est que détails : deux nouvelles peintures (Orange Atacama et Bleu Océan), 1 nouvelle teinte de toit (Gris Platine) et désormais la présence en option d'un toit vitré fixe. L'intérieur est revu selon Renault, mais cela doit être vraiment subtil car nous ne voyons pas grand changement.





Nos photos prises au salon de Genève











Galerie de photos fournies par Renault
















RÉAGISSEZ SUR NOTRE COMPTE TWITTER


RÉAGISSEZ SUR NOTRE COMPTE FACEBOOK




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire