vendredi 22 juillet 2016

Pourquoi Opel kiffe les barbus ?


Au début, on n'y prêtait pas cas.... puis c'est devenu plus fréquent, et aujourd'hui évident : chez Opel, les barbus, c'est leur came ! Alors pourquoi tant de poils dans les publicités Opel ?

Il y a 10 ans, barbe rime avec marginalité ou volonté de cacher son double menton. Mais les choses vont évoluer. En France par exemple, Sebastien Chabal va faire beaucoup pour populariser le port de la barbe. 


Petit à petit, cela va devenir une mode. Purement esthétique pour certains. Une manière d'affirmer sa personnalité pour d'autres. Et pour d'autres encore (les hipsters par exemple), c'est un style de vie, une façon de faire un bras d'honneur à la société et de montrer son anticonformisme.


C'est ce dernier critère qui intéressa Opel. En 2012, la marque allemande, en déficit chronique d'image, perd de surcroît de l'argent depuis des années. A tel point que sa maison-mère General Motors, abonnée aux stratégies hasardeuses, a pensé à un moment à s'en débarrasser.

Alors quand Opel cherche à transformer son image, elle n'y va pas par quatre chemins, mais par deux.... Pour séduire la clientèle féminine, c'est le mannequin Claudia Schiffer qui s'y colle. Et pour la clientèle masculine, la mission est confiée à... des barbus. Des hommes, des vrais, qui n'ont peur de rien, qui te disent merde et qui ont la barbe bien fournie. Une manière d'exprimer qu'en roulant avec une Opel, on roule différent.

Un message qui va toucher directement le bon père de famille moyen, englué dans sa vie routinière avec travail, femme, enfants et monospace. Désormais, acheter une Opel va devenir un acte de rébellion et sa vie va devenir plus excitante. C'est en tout cas le message qu'Opel veut faire passer...

C'est ainsi que depuis quelques mois, on voit tourner en boucle cette publicité pour le Mokka (petit SUV on ne peut plus conventionnel), dans laquelle une bande de biker s'écrase devant un barbu qui vient de réussir un créneau sans jouer aux dominos avec les motos stationnées, stimulant ainsi l'excitation de deux spectatrices admiratives. Cerise sur la gâteau, le barbu envoie un quolibet à un des bikers (barbu lui aussi...) et s'en va sans aucune représaille. Une action que je vous invite à ne pas reproduire dans la vraie vie !



Déjà, en 2013, pour le lancement de ce modèle, Opel nous avait fait le coup du barbu dans une publicité montrant que rouler en Mokka était un acte de grande personnalité. Un argument qui semble avoir fait mouche, puisque le Mokka est un des plus jolis succès d'Opel de ces dernières années.


Ça aurait pu s'arrêter là, mais depuis 2013, Opel a eu recours très souvent aux barbus dans ses publicités. En 2015, pour la nouvelle Corsa, Claudia Schiffer choque son amie snobinarde, ainsi que son coiffeur barbu en confessant qu'elle roule désormais en Opel.


pub Opel Corsa 'Claudia Schiffer' 2015 [HQ] par shadows_lisa

Puis en 2014, le mannequin allemand Keno Weidner, disciple de la barbe longue et des tatouages à outrance, est enrôlé pour deux publicités dans lesquelles on constate qu'il n'est décidément pas fait pour rentrer dans les cases que la société lui impose. Accessoirement, son look crado vient porter secours à la petite Adam, rivale revendiquée des incontournables Mini et Fiat 500, et qui se vend mal. Mais cette fois-ci, l'opération sauvetage ne porte pas ses fruits, puisque l'Adam n'atteint toujours pas ses objectifs.




Pourtant, la récupération qu'Opel a fait de cette mode de la barbe a été bénéfique pour sa notoriété. La marque allemande, jusque là transparente, réussit enfin à sortir de l'anonymat dans lequel elle était embourbée. Maintenant, il faut que ça dure et il va falloir trouver d'autres idées, car les barbus deviennent presque banals.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire