lundi 28 mars 2016

photo du jour : Skoda, 25 ans sous l'ère VW


Une Favorit de 1991, une Superb de 2016... La photo surprend, et montre l'évolution de la marque tchèque. Une évolution qui n'aurait jamais été possible sans la banque d'organes du groupe Volkswagen. Car il y a 25 ans, le 28 mars 1991, le groupe allemand mettait la main sur Skoda, après une lutte acharnée contre Renault.






C'était comment, il y a 25 ans ?

En 1991, Skoda est une marque ruinée par 46 ans de gestion communiste. Son image de marque est catastrophique. Sa capacité de production est de 200.000 voitures, mais elle est loin de les fabriquer. Un seul modèle au catalogue : la Favorit, une citadine traction avant présentée en 1988, rustique et à la qualité de fabrication douteuse. Pourtant cette voiture est une révolution, car chez Skoda, il y a quelques mois, on fabriquait encore les 105/120/130, une petite propulsion à moteur arrière, qui donnait tout son sens au mot obsolescence.

Skoda 120
Le pays de Skoda, celui qu'on appelait Tchécoslovaquie, fut concerné par le vent de démocratie ayant soufflé au début des années 90 sur le bloc communiste. A partir de là, la gestion par l'état n'était plus viable, et une privatisation fut décidée (Skoda avait été privatisée en 1945, après la seconde guerre mondiale). Volkswagen, qui présenta un dossier solide, remporta la mise face à Renault. La marque française, encore "régie nationale" avec l'état français en actionnaire principal, n'avait pas à l'époque les reins assez solides pour assumer sa proposition. Mais elle aura sa revanche 8 ans plus tard, en rachetant Dacia.

Et aujourd'hui ?

Skoda en 2015, ce sont 1.055.000 véhicules vendus dans le monde ! Et chaque année, la marque bat le record de l'année précédente. Skoda, c'est aussi une gamme de 6 modèles : Citigo, Fabia, Rapid, Octavia, Superb, Yeti. Bientôt 7 avec l'arrivée prochaine d'un imposant SUV compact (Snowman ?), dont on a pu avoir un avant-goût au dernier salon de Genève avec le concept-car Vision S (lire cet article). Et le dessin des voitures évolue d'année en année, il n'y a qu'à comparer la première Octavia "by Volkswagen" (1996), simple et solide, et la troisième (2013), beaucoup plus cossue.

Skoda Octavia 1996

Skoda Octavia 2013

On le voit, la marque est très dynamique, a redoré son blason et a su profiter à fond des synergies mises en place avec Volkswagen. La mission était facile, pensez-vous ? Pourtant, la cousine espagnole Seat, rachetée par le même Volkswagen en 1986, continue de vivoter autour de 400.000 exemplaires par an....

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire