jeudi 31 mars 2016

Photo du jour : Citroën Jumpy (3ème Génération)


Après deux générations (la première en 1995, la seconde en 2007) et près de 600.000 exemplaires produits, le Jumpy fait peau neuve en même temps que ses deux clones, le Peugeot Expert III et le Toyota ProAce II (il n'y a désormais plus de version Fiat). Au menu : dessin massif (comme le veut la mode) mais agréable, trois longueurs de carrosserie, équipements dernier cri, moteurs efficients, et nombreux aspect pratiques. Bref, de quoi repartir pour 10 ans de carrière...






Difficile d'avoir le coupe de foudre pour un utilitaire. Mais reconnaissons à ce nouveau Jumpy un joli coup de crayon. Idem pour l'habitacle, dont la qualité perçue est en net progrès, ce qui devrait aider à passer des journées de travail plus agréables et confortables.

Le nouveau Jumpy utilise la récente plateforme modulaire EMP2, qui a déjà naissance au C4 Picasso II. Sous le capot, un bataillon de moteurs diesel 1.6L BlueHDI (95 et 115ch) et 2.0L BlueHDI (120, 150 et 180ch) se chargera de s'adapter aux besoins de chacun. Dommage qu'aucun moteur essence n'ait été inclus (et ne parlons même pas d'un hybride). Bonne nouvelle, les intervalles de révision sont encore plus importants : tous les 2 ans ou 40.000 kilomètres ! Des boites manuelles, robotisées ou à double embrayage sont disponible selon les motorisations. Et il y a possibilité, en option, d'équiper son Jumpy d'une transmission intégrale grâce au spécialiste Dangel.

Large éventail de moteurs diesel donc. Mais aussi large éventail de longueur de carrosseries (XS : 4.60m, M : 4.95m, XL : 5.30m + 1 version châssis) et de configurations (fourgonnette avec simple cabine ou cabine approfondie, minibus, châssis nu). Dans tous les cas, la charge utile est de 1.400 kgs, avec la possibilité de charger jusqu'à 3 palettes Europe pour les fourgons à simple cabine. Le volume de chargement peut aller jusqu'à 6.6m3 pour la version XL. La hauteur du véhicule a été volontairement limitée à 1.90m, afin de permettre l'accès à certains parkings.

Ceci ajouté à une multitude de petites astuces : rangement caché sous les sièges passager, ces mêmes sièges pouvant se relever contre le dossier pour augmenter la longueur de chargement (pour de long tasseaux par exemple), tablette de travail incluse dans l'accoudoir, etc... Et comme le Jumpy fait le plein d'équipements bien utiles (écran tactile, vision tête haute, caméra de recul 180° avec affichage sur le rétroviseur intérieur, régulateur de vitesse adaptatif, portes latérales coulissantes "mains libres", caméra multifonctions, navigation 3D connectée), la rupture sera moins difficile entre le véhicule personnel et le véhicule de travail.

A Lire Aussi

Peugeot Expert (3ème Génération) 30 mars 2016
Fiat Talento 24 mars 2016



















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire