lundi 29 février 2016

Photo du jour : Opel Astra K, Voiture de l'année 2016


Bon, on s'y attendait un peu : la nouvelle Astra K est couronnée "car of the year" pour 2016. C'est à dire voiture de l'année pour nos marchés européens. On s'y attendait car c'était la plus modeste et la plus polyvalente des sept finalistes pour le titre. Même s'il s'en est fallu de peu pour que le nouveau et gros Volvo XC90 ne remporte la mise.






Comment ça se passe ?

Le prix de la voiture européenne de l'année est décerné depuis 1964 par un jury composé de 58 journalistes (presse automobile ou généraliste) venant de 22 pays européens (pas nécessairement de l'Union Européenne puisque, par exemple, la Suisse ou la Turquie sont représentés). Ces journalistes répartissent ensuite les 25 points qui leurs sont alloués sur tous les véhicules en lice, avec un maximum de 10 points pour une seule voiture. Il est interdit aussi de ne pas se prononcer franchement et de donner à toutes les voitures 3 ou 4 points. Le choix des journalistes ne se fait pas au hasard, mais après de nombreux mois d'essais. Ainsi, la liste initiale des 30 à 40 prétendantes annuelles (publiée vers septembre/octobre) se voit ramenée à sept voitures en décembre. Le jury a ensuite deux mois pour essayer, apprécier et noter les finalistes. Finalement, c'est à la veille du salon de Genève que le nom de la voiture gagnante est donné.

En fonction de l'importance de son marché et de sa production automobile, un pays peut avoir plusieurs jurés. C'est le cas de la France, de l'Allemagne, de l'Italie, de la Grande-Bretagne et de l'Espagne, qui ont chacun 6 jurés.

A titre d'exemple, en France, les 6 jurés travaillent pour Le Monde, Le Figaro, La Tribune, L'Automobile Magazine, L'Argus et Le Moniteur de l'Automobile.

Pour finir, une marque peut concourir si son modèle est vendu dans au moins 5 pays européens au moment du vote, et si sa production est au moins de 5.000 véhicules par an.

Le palmarès final

Voici le classement final des sept finalistes pour 2016 :
1 - Opel Astra K : 309 voix
2 - Volvo XC90 II : 294 voix
3 - Mazda MX-5 ND : 202 voix
4 - Audi A4 B9 : 189 voix
5 - Jaguar XE : 163 voix
6 - Skoda Superb IV : 147 voix
7 - BMW Série 7 G11/G12 : 143 voix

L'Opel Astra a eu chaud, car Volvo était très proche, avec une seconde génération d'un XC90 très aboutie. Mais l'Astra K est elle-même aboutie, avec des prestations en nette hausse par rapport à sa devancière.

Quelles conséquences pour Opel ?

L'Astra K est donc la 53ème voiture de l'année européenne. Elle est la 5ème Opel à figurer dans ce palmarès. Ses ancêtres étaient :
- la Kadett E (1985)
- l'Omega A (1987)
- l'Insignia (2009)
- l'Ampera (2012)

Opel enrichit donc son palmarès, mais on sait depuis longtemps qu'arborer le trophée de voiture de l'année n'a jamais assuré le succès commercial à une voiture. Cependant, Opel pourra utiliser ce trophée comme argument de vente supplémentaire. D'ailleurs, la marque aura le droit de s'en gargariser pendant 1 an, puisque que l'utilisation commerciale du trophée est permise au gagnant.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire