mercredi 1 avril 2015

Honda S660 : un petit plat épicé que les japonais gardent pour eux


Dans la catégorie des kei-cars japonaises fun et découvrables, il n'y a guère, aujourd'hui, que la Daihatsu Kopen qui se singularise aujourd'hui. Fini le monopole : la nouvelle Honda S660 arrive, et sera commercialisée dès demain au Japon... et uniquement au Japon.






Pourquoi ce véhicule de niche ?

Oui, pourquoi commercialiser un petit cabriolet biplace de 3.40m de long et 1.18m de haut, motorisé par un modeste moteur 0.66L de 64ch ? Quels chiffres de ventes Honda peut-il espérer pour un véhicule si marginal.

Tout d'abord, Honda a toute sa légitimité dans cette catégorie. Car dès 1962, alors que l'automobile japonaise s'exportait à peine en dehors de son archipel, et que Honda présentait ses premières automobiles, la marque sortait la S360, un petit cabriolet emmené par un moteur de moto capable de monter très haut dans les tours. Une architecture tout à fait atypique qui sera reprise par la S500 en 1963, la S600 en 1964 et la S800 en 1966. Cette belle lignée se termina en 1970. Honda reviendra 20 ans plus tard, de 1991 à 1996, avec la Beat dessinée par Pininfarina.

Honda S360 - 1962

Honda S500 - 1963

Honda S600 - 1964

Honda S800 - 1966

Honda Beat - 1991

Ensuite, Honda a choisi pour la S660 un format de poche, puisque la voiture est une kei-car. Catégorie de véhicules fiscalement favorisée au Japon, de par l'encombrement, la puissance et les rejets polluants mesurés (près d'un véhicule sur deux vendu là-bas est une kei). Ce qui explique que la fiche technique et les mensurations de la voiture ne soient pas impressionnants. Ce qui explique aussi que la commercialisation de cette petite puce reste, pour le moment, cantonnée à son pays de naissance. Rappelons que la Daihatsu Copen (2002-2014) fut commercialisée en Europe et que, malgré son grand capital sympathie, elle ne fit aucun miracle. On peut donc considérer ce marché de niche, celui des keis découvrables, comme une spécificité typiquement japonaise, l'archipel restant son seul marché porteur.


En Bref

- roadster 2 places, propulsion, à moteur arrière
- châssis aluminium
- moteur 3 cylindres de 660cc turbo VTEC
- puissance 64ch (maximum toléré pour une kei)
- couple 104 Nm
- boite manuelle 6 vitesses ou boite CVT
- 4 freins à disques, 4 roues indépendantes

- longueur 3.40m
- largeur : 1.48m
- hauteur 1.18m
- empattement 2.29m
- poids 830 kgs

- performances non encore communiquées
- consommation mixte 4.1L/100

- commercialisation uniquement au Japon, à un prix autour de 15.000 €

Photos


















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire