mardi 4 mars 2014

MASERATI ALFIERI CONCEPT : Le coupé du centenaire


Il y a cent ans, les 5 frères Maserati fondaient l'entreprise portant leur nom. Leurs prénoms étaient Bindo, Alfieri, Mario, Ettore et Ernesto. Le plus actif des cinq frères pour faire prospérer la société Maserati fut Alfieri. La marque a connu bien des réussites, mais aussi bien des déboires depuis, et est passée entre différentes mains (De Tomaso en particulier). Elle connaît un semblant de stabilité depuis son rachat par Fiat en 1993. Et pour les 100 ans de Maserati, le groupe italien a choisi de mettre en vedette Alfieri en présentant un coupé portant son nom.






Ce coupé est un concept-car. Chez Maserati, on reste cependant ambigu quant à une éventuelle mise en production, ne la condamnant pas, mais ne l'envisageant pas franchement non plus. Toujours est-il que ce coupé, malgré son long capot, est plus compact qu'un GranTurismo.


Si le profil reste dans l'esprit de ce qui se fait déjà à Modène, on observe une certaine mutation dans le style des parties avant et arrière. Le logo Maserati est fier, la calandre est plus carnassière que jamais, les phares font dans l'ultra-finesse. C'est la poupe qui impressionne le plus, avec des feux au dessin plutôt free-style, et de larges entrées d'air (ou sorties d'air ?) dont on se demande quelle est leur utilité. Elles ont néanmoins le mérite de donner au coupé Alfieri une subtile agressivité. La touche finale vient des jantes avec de fins détails bleutés.


L'habitacle ? Minimaliste, tactile et tout en courbes sensuelles. Tout en restant classe, avec un volant de toute beauté et l'indispensable montre si chère à Maserati, ici reléguée derrière le levier de vitesses.


Sous le capot, c'est le V8 4.7L d'origine Ferrari qui vrombit. Dans la configuration 460ch du coupé GranTurismo MC Stradale. Et associé à la boite robotisée MC Shift à 6 rapports.

Rendez-vous au salon de Genève, ou l'Alfieri Concept est exposée.

A LIRE AUSSI

Les photos de l'Alfieri Concept au salon de Genève 11 mars 2014




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire