jeudi 20 février 2014

VOLKSWAGEN GOLF GTE : Enfin une vraie alternative aux hybrides Toyota ?


GTE ? Une appellation jamais vue chez Volkswagen ! Une appellation proche de GTI ou GTD, mais alors que veut dire le E ? Et bien ce E veut dire hybride rechargeable !!!! Cherchez l'erreur. Afin de ne pas faire passer les têtes pensantes de chez VW pour des analphabètes, nous dirons donc que ce E peut signifier "écologique", ou alors "e-Tron". Cette dernière solution n'est peut-être pas la plus idiote, puisque la Golf 7 GTE repompe absolument tout sur la récente Audi A3 SportBack e-Tron.




C'est ça la magie des économies d'échelle : Audi ayant développé son A3 e-Tron à partir de la plateforme MQB, la Golf (basée sur cette même plateforme modulaire) peut donc profiter directement de cette technologie. Est-ce qu'il existera pour autant des Seat Leon ou des Skoda Octavia pareillement motorisées, elles qui ont aussi été développées sur MQB ? Peu probable...


Au niveau technique, la Golf calque donc toutes les caractéristiques de son moteur hybride sur sa cousine, ça nous donne :
- moteur électrique 102ch
- moteur essence 1.4L TSI 150ch
- puissance cumulée 204ch
- couple de l'ensemble thermique + électrique : 350 Nm
- boite DSG 6 vitesses à double embrayage
- batterie lithium-ion 8.8 kWh rechargeable sur secteur ou à la décélération
- temps de recharge sur prise domestique : 3h30
- temps de recharge sur borne publique : 2h30
- autonomie en tout électrique : 50 kilomètres
- autonomie en mode hybride : 940 kilomètres
- 0 à 100 km/h en 7.6s
- vitesse maximale 215 km/h
- vitesse maximale en mode tout électrique : 130 km/h
- consommation mixte 1.5L/100
- rejets de CO2 : 35g/km





Des caractéristiques qui mettent à genoux la Toyota Auris Hybrid est ses 136ch. Attention toutefois aux chiffres de consommation mixte et de CO2, qui sont toujours honteusement optimistes et qui sont calculés dans des conditions toujours improbables. Et puis ne nous offusquons pas, ce sont ces chiffres qui vous permettront, si vous envisagez l'achat de cette Golf, d'obtenir un méga bonus !


Pour se distinguer du reste de la gamme, la Golt GTE prend un petit peu tout : calandre et phares de la e-Golf (reliés par un fin bandeau bleu), logo stylisé comme sur les GTI et GTD, bouclier avant de la e-Golf avec les lamelles de la GTI, et bouclier arrière de la GTI. Et à l'intérieur, l'inévitable tissu écossais Clark avec cette fois-ci non pas un liseré rouge mais bleu. On le voit, la Golf GTE est décidée à jouer la carte "sport".


Une présentation qu'elle peut se permettre vu ses caractéristiques, et qui lui sera précieuse pour se faire connaître face au rouleau compresseur Toyota qui ne laisse que des miettes aux autres en matière d'hybride. Avec ses Prius et Auris Hybrides, la marque japonaise a depuis longtemps pris une longueur d'avance sur une concurrence qui semble impuissante face à cette mainmise. Seul Honda s'y est frotté avec une technologie dépassée et s'est cassé les dents (on a appris ces derniers jours que la commercialisation des Insight et CR-Z hybrides était stoppée en Europe, faute de ventes suffisantes).


La Golf GTE et l'A3 e-Tron sont donc, à l'heure actuelle, les seules propositions viables sur le marché européen. Reste le prix de vente : l'A3 e-Tron est attendue aux alentours de 39.000 €, la Golf devrait être un poil moins cher. Mais ça reste au moins 10.000 € plus cher qu'une Auris Hybride. Le prix à payer pour la batterie rechargeable sur secteur (indisponible sur l'Auris), une boite de vitesse digne de ce nom (la boite CVT japonaise est tout à fait indigeste), un look plus plaisant (ce qui reste l'affaire de chacun) plus de puissance (204ch contre 136ch) et certainement plus d'équipement. La Golf GTE est attendue au salon de Genève, sans qu'on sache pour l'instant à quel moment elle sera commercialisée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire