mercredi 5 février 2014

RENAULT KWID CONCEPT : sympa, mais sans avenir


Où veut en venir Renault avec un tel concept-car ? Certainement nulle part, mais il a au moins le mérite d'être le fruit d'un travail commun à toutes les équipes de design de Renault (France, Inde, Brésil). Présenté en Inde, au salon de New-Delhi, il est également le premier concept-car de la marque à être présenté en dehors du marché européen. Le verrons-nous prochainement au salon de Genève ? Réponse le mois prochain !






Difficile de voir dans ce Kwid un prochain modèle de Renault. Les proportions sont atypiques (porte-à-faux réduits au maximum, hauteur importante, roues sortant des ailes), certains détails (roues, ressorts de suspension) sont exagérés, alors que la surface vitrés est minimisée. Le résultat fait plaisir à voir. Mais cette allure de petit SUV super costaud est un leurre : pas de transmission intégrale, et petit moteur (le 1.2L essence TCe) associé à la boite double embrayage EDC.


Viril à l'extérieur, le Kwid l'est beaucoup moins à l'intérieur, avec une ambiance "nid d'oiseaux" (dixit Renault) tout à fait improbable... et salissante. On rentre dans l'habitacle par des portes en élytre à ouverture électrique un peu absurdes sur un crossover. Et on y découvre une architecture à trois places frontales, celle du milieu étant celle du conducteur. Deux petites places d'appoint se trouvent à l'arrière. Le tableau de bord est, comme d'habitude sur ce genre d'étude, dépouillé et connecté via sa tablette intégrée.


Renault ne manque pas de mettre en avant le "Flying Companion", une sorte de drone (ça aussi c'est à la mode) indépendant du véhicule qui permet de prendre des photos du voyage, mais aussi par exemple de détecter des obstacles sur la route. On aurait aimé que la marque soit plus loquace sur les conditions d'utilisation de ce qu'on peut considérer comme une gadget. Difficile en effet d'en saisir l'utilité sans le voir en action.


Arborant fièrement les couleurs de la marque (le gris et le jaune), le Kwid représente le savoir-faire de Renault en matière de concept-cars. Mais si ceux qui l'ont précédé possédait toujours ce petit quelque chose qu'on pouvait retrouver sur un véhicule de série, on ne voit pas dans celui-là le moindre indice.




1 commentaire: