mercredi 12 février 2014

FERRARI CALIFORNIA T comme Trasformato ou Turbo ?


Transformée, la California l'est assurément avec cette profonde mise à jour que Ferrari nous propose. La plus petite des Ferrari (4.56m), jugée un peu fade par rapport au reste de la production de Maranello, se fait plus agressive, perd de précieux kilos et utilise, pour la première fois depuis longtemps (depuis la F40), un turbo.






Depuis 2009, la California exhibait un ligne agréable, mais semblant avoir une génération de retard sur ses grandes sœurs. Trop lisse (surtout pour la face avant), les puristes regrettaient qu'elle ait choisi la facilité en adoptant un toit rigide escamotable comme sur une populaire 207 CC. Un choix qui lui faisait prendre de l'embonpoint (plus de 1.700 kilos), défaut peu courant sur une Ferrari. Cinq ans plus tard, Ferrari (avec l'aide de Pininfarina) nous soumet une réinterprétation de sa California, qui devient California T.


Commençons par le plus visible : nouveaux phares très "F12 Berlinetta", nouvelle calandre, nouveaux bouclier avant, nouvelles ailes, énorme diffuseur arrière, implantation des sorties d'échappement plus traditionnelle, nouvelle collection de jantes... et deux nouveaux coloris que nous découvrons dans cet article : Blu California et Rosso California. Au moins, on ne peut pas dire que Ferrari ait fait dans le restylage discret. L'habitacle n'a pas fait l'objet des mêmes attentions, les changements les plus notables étant l'apparition d'un nouveau volant et d'un nouveau cadran (celui de la pression du turbo) venant s'incruster entre les deux aérateurs centraux.


Car oui, il y a un turbo là-dessous. La California T abandonne en effet le V8 atmosphérique (4.3L, 490ch, 505 Nm, 312 km/h, 0 à 100 km/h en 3.8s) pour étrenner un nouveau V8 double Turbo exclusif à Ferrari (pas d'équivalent chez Maserati). D'une cylindrée de 3.9L, sa puissance augmente de 70ch (560ch désormais) tandis que son couple explose (755 Nm). Sensations garanties : 316 km/h, 0 à 100 km/h en 3.6s. Et bilan environnemental moins choquant : 250 g/km de CO2, et consommation mixte de 10.5L/100. Le secret ? un régime strict, à base de matériaux composites, qui permet à la California T de gagner une centaine de kilos.


On le voit, beaucoup de choses ont changé sur cette California T. Mais l'essentiel est conservé : le toit rigide escamotable (noir ou couleur carrosserie) qui se déploie ou se range en 14 secondes, ce qui constitue toujours un record. Et le restera certainement, puisque cette solution est en train de disparaître progressivement au profit des capotes en toile qui font leur grand retour.


Dévoilée à Genève le mois prochain, la nouvelle California T commencera à sortir des chaînes de Maranello dans le courant de l'été. Et le prix ? jusqu'à présent à 183.000 €, la California T devrait doucement mais sûrement flirter avec les 200.000 € !

A LIRE AUSSI
La California T au salon de Genève 11 mars 2014



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire