lundi 2 septembre 2013

ALFA ROMEO GIULIETTA - Facelift - 2013


212.000, c'est le nombre de Giulietta vendues depuis sa commercialisation il y a trois ans et demi. Un chiffre qui fera sourire la concurrence premium, mais tout à fait satisfaisant pour une marque en perdition comme Alfa Romeo. Cependant, le bilan de ces derniers mois laisse apparaître un net ralentissement des commandes pour la compacte milanaise. Le moment est venu pour un restyling de mi-carrière. Relancera-t-il l'intérêt pour la Giulietta ? Rien n'est moins sûr !





Car le facelift que nous propose Alfa aujourd'hui est un peu à l'image de celui de la MiTo en juin dernier (lire cet article) : à l'économie. Donc que ceux qui s'attendaient à de profonds changements pour 2014 reviennent à la réalité, car la Giulietta 2014 se contentera :

- d'une nouvelle calandre dont les barrettes ont un peu plus de relief, mais qui perd sa barrette chromée supérieure
- de nouveaux projecteurs antibrouillard cerclés de chrome à l'avant
- de feux de jour à leds pas vraiment nouveaux, mais désormais disponibles sur toutes les finitions
- de deux nouveaux modèles de jantes (un en 16", l'autre en 18")
- de trois nouveaux coloris de peinture : Perla, Bleu Adriatico, Bronze
- d'un nouveau moteur diesel 2.0L JTDm 2 de 150ch (380 Nm) qui remplace le 2.0L JTDm de 140ch (350 Nm) et qui trouve sa puissance supplémentaire par l'utilisation d'un système Multijet de dernière génération et d'un nouveau turbocompresseur. Résultat : 110g/km de CO2.


En fait, c'est à l'intérieur qu'intervient le changement le plus significatif, à savoir la migration de l'écran tactile du dessus de la planche de bord vers la console centrale. Une disposition beaucoup plus pratique et élégante, qui implique un nouveau dessin du bandeau qui court tout le long du tableau de bord. La conséquence en est la disparition des sympathiques boutons poussoir qui se trouvaient sous les commandes de la radio. Mais l'ensemble gagne du volume et donne un air peut-être plus cossu à cet intérieur.


L'écran tactile, lui, est disponible en deux tailles : 5" ou 6.5". Dans un cas comme dans l'autre, c'est le système multimédia UConnect commun à Fiat et Chrysler qui est utilisé. Au menu : radio analogique ou numérique, USB, prise auxiliaire, connectivité avec les smartphones et les iPods, Bluetooth avec audiostreaming et lecture des SMS reçus. Mais la navigation 3D avec info-trafic et commandes vocales est exclusive à l'écran 6.5". Quant au services connectés désormais répandus chez un peu tous les constructeurs, il faut purement et simplement les oublier sur la Giulietta !


Par ailleurs, l'habitacle profite de sièges redessinés, de contreportes revues, de nouvelles teintes de sellerie (avec possibilité d'assortir le contour de tableau de bord) et d'un volant à trois branches au nouveau design et dont la partie centrale s'inspire de la traditionnelle calandre triangle Alfa. Comme d'habitude, on a droit au blabla habituel comme quoi les matériaux sont encore de meilleure qualité. Au niveau des nouveaux équipements, on note le contrôle de la pression des pneumatiques sur toute la gamme, et l'aide au stationnement avant sur certaines versions.


Espérons que cette légère mise à jour se révèlera fructueuse pour la Giulietta. Mais ne soyons pas naïfs, car la même manœuvre sur la Mito s'est soldée par un résultat proche du néant.

La Giulietta restylée sera présente au salon de Francfort, la semaine prochaine. Il va sans dire qu'elle n'en sera pas la star. Et dire qu'il lui reste encore trois ou quatre ans à tenir commercialement ! En attendant, la nouvelle gamme Giulietta sera commercialisée en France dès octobre en cinq niveaux de finition (Impression, Distinctive, Distinctive Business, Exclusive, Quadrifoglio Verde).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire