samedi 15 juin 2013

BMW SERIE 4 COUPE (F32) - 2013


Quand elle sera présentée en septembre au salon de Francfort, la Série 4 ne pourra pas compter sur l'effet de surprise, puisque le concept-car la préfigurant a déjà tout montré au dernier salon de Detroit, en janvier dernier (lire cet article). Mais vraiment absolument tout montré : des lignes générales à l'habitacle. Au moins, la version définitive présentée aujourd'hui nous dévoile tout le reste (moteurs, finitions).





Ce mois de juin 2013 voit donc l'arrivée d'une nouvelle appellation chez BMW : Série 4. Ce petit événement en induit un autre : la disparition de la carrosserie coupé dans la famille Série 3. Une tradition qui datait pourtant des années 80. Dans quelques mois la Série 3 Cabriolet disparaîtra également pour rejoindre la famille "4". Pourquoi ce choix ? Certainement parce qu'un peu plus tard, une berline 4 portes "Série 4 Gran Coupé" devrait intégrer le catalogue, à l'image de ce qui s'est fait pour la dernière Série 6. Et la présence de deux berlines 4 portes dans la famille "3" aurait de toute évidence déboussolé une clientèle qui a déjà beaucoup de mal à s'y retrouver dans une gamme BMW devenue prolifique.


Nouvelle appellation donc, mais ne nous y trompons pas : la Série 4 reprend bien les dessous de la Série 3, ainsi que sa planche de bord. A l'extérieur, malgré un air de famille flagrant, aucun embouti n'est commun aux deux voitures. Le gabarit est pourtant le même :
- Longueur 4.64m (+2 centimètres par rapport à la berline Série 3)
- Largeur 1.83m (+ 2 centimètres)
- Hauteur 1.36m (- 7 centimètres)
- Empattement 2.81m (identique)


Comme la précédente Série 3 coupé, difficile de s'extasier devant le dessin de la nouvelle Série 4. Cependant, le juste dosage entre élégance et agressivité la rend plus attrayante que jamais. Evidemment, elle fait l'impasse sur les moteurs les plus modestes de la Série 3 pour se concentrer sur les plus pêchus. En essence, deux moteurs 4 cylindres turbocompressés sont proposés (420i de 184ch, et 428i de 245ch). Pour le moment, un seul bloc 6 cylindres en ligne répond à l'appel (435i de 306ch) en attendant l'arrivée de la M4. Signe des temps, l'offre la plus abondante se fera en diesel (420d de 184ch, 425d de 218ch, 430d de 258ch et 435d de 313ch). Tous les moteurs peuvent être associés à une boite manuelle 6 vitesses ou à une boite automatique 8 rapports fournie par ZF. Certains moteurs peuvent être choisis avec la transmission intégrale xDrive. Tous les blocs ont le Stop&Start ainsi que la récupération d'énergie au freinage.


Les niveaux d'équipement sont quasiment les mêmes que sur la Série 3, la finition Lounge n'ayant pas été retenue. 5 propositions sont donc possibles : Base, Modern, Sport, Luxury, et M-Sport. Le principe : vous payez la version de base, et vous rajoutez éventuellement une somme pour obtenir le niveau de finition souhaité.

MODERN
+ 4.900 € par rapport à la version de base





SPORT
+ 4.900 € par rapport à la version de base






LUXURY
+ 8.100 € par rapport à la version de base





M-SPORT
+ 8.300 € par rapport à la version de base




Parlons des prix justement. Des prix qui font mal puisque rien n'est possible à moins de 40.000 € pour une version de base. Dans un premier temps, seules les 420d, 428i et 435i figurent au tarif.

420d : 40.700 €
428i : 42.950 € (47.550 € en xDrive)
435i : 49.950 € (54.550 € en xDrive)










Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire