dimanche 3 mars 2013

VOLKSWAGEN GOLF 7 VARIANT : retard rattrapé


La Golf 6 SW était une sorte d'imposture, puisqu'elle adopta la face avant de la Golf 6 berline, tout en restant une Golf 5 SW. La 7ème génération remet de l'ordre dans cette chronologie un peu décalée, et accueille sa version break Variant seulement six mois après la berline.


-->


Volkswagen n'a jamais fait simple avec les versions break de sa Golf. La Golf 4 break avait subi la concurrence interne de la Bora Break rigoureusement identique, hormis la face avant. La Golf 5 SW fut présentée en 2006, trois ans après la berline. Elle se fit remarquer par son grand coffre, mais aussi par son arrière particulièrement mal dessiné. Puis elle fut restylée en 2009, se faisant ainsi appeler Golf 6 SW alors qu'il s'agissait toujours de la cinquième génération. 


Autant dire que l'arrivée de la Golf 7 Variant presque simultanée à celle de la berline, et reposant sur le même châssis MQB, ramène un peu de normalité à une situation un peu bancale depuis quelques années. Le dessin est certes ultra-classique, mais beaucoup plus harmonieux. Mais ces premières images laissent apparaître un dessin de hayon visuellement identique à celui de la berline


Par rapport à la berline justement, la version break gagne 30 centimètres pour atteindre 4.56m. Mais les chiffres les plus parlants sont ceux qui comparent l'ancienne et nouvelle génération de break :
- coffre 605 litres (+ 100 litres)
- coffre tous sièges rabattus 1620 litres (+125 litres)
- empattement 2.637m (+5.9 centimètres)
- poids en baisse de 105 kilos



Sous le capot, on retrouve bon nombre de moteurs de la berline, sauf les plus puissants. Le moteur le plus tonique sera donc un TDI de 150ch. Volkswagen met particulièrement l'accent sur le TDI de 110 ch qui ne consomme que 3.3L/100 et rejette seulement 87G/km de CO2. Un record.





Source et photos : Volkswagen

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire