jeudi 6 décembre 2012

Bienvenue au TOYOTA RAV4 (4ème génération)


Présentée il y a quelques jours au salon de Los Angeles, la quatrième génération de RAV4, à défaut de séduire au premier regard, se faisait remarquer par des lignes agréablement mises à jour. Fini les lignes rugueuses, voire strictes de la troisième génération, qui ont fini par faire jouer au RAV4 les seconds rôles dans une catégorie qu'il avait pourtant créée. Le RAV4, quatrième du nom, va de nouveau pouvoir briller, même si pour cela il a fallu faire quelques concessions.


-->


En 1994, Toyota, pourtant traditionnellement peu enclin à inventer de nouveaux concepts, présentait un véhicule qui allait créer un marché qui allait exploser : celui des SUV de loisirs. Le premier RAV4, appelé à ses débuts "Fun Cruiser", était en effet très fun. Son look et ses gros pare-chocs bruts invitaient à l'aventure.

Toyota RAV4 "Fun Cruiser", 1ère génération

En 2000, la seconde génération était certes plus sérieuse, mais atteignait un tel équilibre dans ses prestations d'ensemble qu'elle fut un triomphe sur tous les marchés où elle fut proposée, bien aidée par une concurrence alors aux abonnés absents. Il n'y eut guère que le Nissan X-Trail pour venir chatouiller le quasi-monopole du RAV4 dans sa catégorie.

Toyota RAV4, 2ème génération

En 2006, la troisième génération redevenait une Toyota, avec un dessin sans grand génie. Après des débuts encourageants, les chiffres de ventes ont vite fléchi. Ce malaise porte un nom, même plusieurs noms : X1, Tiguan, Q3, Qashqai, iX35, Kuga, Sportage, etc... Et oui, la concurrence s'est réveillée, avec des arguments esthétiques et dynamiques souvent très convaincants. Il fallait réagir.

Toyota RAV4, 3ème génération

Pour rattraper la concurrence, Toyota a donc définitivement tiré un trait sur l'aspect baroudeur de son ex-best-seller. Les lignes du nouveau RAV4 seront donc dorénavant fines et calquées sur les dernières voitures de la marque, Auris en tête. Chacun jugera du bien-fondé de cette décision, mais le nouveau RAV4 est en phase avec la tendance actuelle. Il est cependant permis d'être nostalgique du bon vieux RAV4 Fun Cruiser de 1994.


L'intérieur ne réserve aucune surprise particulière, avec une architecture "à l'horizontale" très en vogue en ce moment, et assez valorisante par ailleurs.


Malgré son nouveau châssis, le RAV4 n'oublie pas pour autant ses fondamentaux, avec une gestion électronique poussée de la transmission intégrale pour les modèles qui en seront dotés. Mais plus que jamais, on sait que l'offre en 4x2 devrait majoritairement intéresser la clientèle. Sur le marché français, 3 moteurs seront disponibles : le 2.0L essence de 145ch (uniquement en 4x4), le 2.0L diesel de 124ch (uniquement en 4x2) et le 2.2L diesel de 150ch (uniquement en 4x4). Aux Etats-Unis, on note l'absence l'absence de bloc V6 jusque là proposé. Les américains devront donc se contenter d'un moteur essence de 2.5L.









Toutes les photos ci-dessous vous présentaient la version européenne du nouveau RAV4. Ci-dessous, voici les photos de la version américaine. On notera que les deux versions sont quasiment identiques, alors que la précédente génération était plus longue aux USA qu'en Europe. La longueur est donc désormais la même sur tous les marchés : 4.57m.













Source et photos : Toyota

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire