mardi 6 novembre 2012

ALPINE-CATERHAM : le duo inattendu


Les rumeurs couraient depuis quelques jours, et elles ont été confirmées hier : Caterham rentre à hauteur de 50% dans la Société des Automobiles Alpine-Renault détenue jusqu'alors par Renault. Il en résulte la création de la Société des Automobiles Alpine-Caterham. Au menu : une voiture pour chaque marque en 2016.


-->

A ma droite : Alpine. Marque mise en sommeil par Renault en 1995, quand il fut décidé que la A610 ne serait pas remplacée. Alpine est pourtant une marque très populaire, et pas seulement en France. En particulier grâce à la légendaire berlinette qui, avant de faire le bonheur des collectionneurs, fut une auto qui marqua son temps, en particulier grâce à ses succès en Rallye. L'usine Alpine de Dieppe est toujours en activité aujourd'hui, puisque c'est de là que sortent certains modèles Renault Sport.


A ma gauche : Caterham. A l'origine, en 1959, il s'agissait d'un distributeur Lotus qui fit fortune en commercialisant la légendaire Lotus Seven. Puis en 1973, quand Lotus abandonna ce modèle, Caterham en racheta l'outillage pour en poursuivre la production. Depuis cette date, Caterham s'entête à construire cette petite sportive aussi légère que marginale et excitante. Ce sont des moteurs Ford, Vauxhall, Cosworth ou Rover qui l'ont équipée, parfois dans des versions survoltées.


Depuis quelques mois, des annonces étaient faites. D'un côté, chez Renault, on était déterminés à relancer la marque Alpine, à la condition de trouver un partenaire qui puisse partager les frais d'études. Pour illustrer ce séduisant projet, un concept-car, le A110-50, était présenté dans le cadre du Grand-Prix de Monaco, en mai dernier (lire cet article). De l'autre, chez Caterham, rachetée par le milliardaire malaisien Tony Fernandes l'année dernière, on exprimait de nouvelles ambitions. S'il n'est pas question d'arrêter la fabrication de la 7, un second modèle (style Lotus Elise) serait le bienvenu. Mais les moyens manquent pour cette petite marque pour développer un tel modèle.

Bernard Ollivier : PDG de la Société des Automobiles Alpine-Caterham, hier lors de la conférence de presse

Les deux marques ont donc maintenant l'opportunité de concrétiser leur projet respectif. Les fruits de cette collaboration arriveront d'ici 3 à 4 ans. Et bonne nouvelle : la fabrication du modèle d'Alpine et de Caterham aura lieu en France, dans l'usine historique de Dieppe. Enfin une bonne nouvelle pour l'automobile française !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire