mercredi 15 août 2012

BIENVENUE AU RANGE ROVER (4ème génération)


La voilà, cette quatrième génération du Range-Rover, qui reste toujours fidèle aux lignes strictes mais désormais mythiques d'un véhicule qui a créé, en 1970, une catégorie qu'on n'appelait pas encore SUV. Et depuis 42 ans, le Range s'est toujours maintenu au sommet de cette catégorie, malgré l'arrivée d'une concurrence allemande aux dents longues depuis 10 ans.




La première génération du Range-Rover (1970-1994)
Car on pourra bien dire ce qu'on veut, l'allure du Range est inimitable. La première génération fut fabriquée de 1970 à 1994, en évoluant doucement tout au long de sa carrière. Il s'agit du seul succès automobile anglais des décennies 70 et 80, puisqu'il a survécu à la déroute de British Leyland, à la nationalisation, au groupe Austin-Rover et à la reprise en main par British Aerospace.


La seconde génération du Range-Rover (1994-2002)
La seconde génération eut une carrière plus brève de huit ans (1994-2002). Elle amena un peu de modernité dans un concept vieux de 24 ans. Tout en assouplissant un peu les lignes de son prédécesseur, le Range MkII est tout de suite identifiable comme un Range. Vendu sous l'ère BMW, cette génération fut néanmoins conçue sous l'égide de British Aerospace, qui posséda Land-Rover de 1987 à 1994.


La troisième génération du Range-Rover (2002-2012)
La troisième génération, présentée en 2002, doit beaucoup à BMW, qui fut actionnaire de la marque de 1994 à 2000, et qui la revendit à Ford. Gros moteurs essence et diesel, belle finition intérieure, prestations plus haut-de-gamme que jamais : le Range soutient la comparaison avec les X5 et autres Cayenne, mais devient de plus en plus inaccessible.



Cette quatrième génération, à première vue, semble n'être qu'un replâtrage de la précédente. C'est là la force du Range-Rover : avoir toujours su dissimuler des évolutions pourtant importantes. Car oui, cette quatrième itération évolue grandement, ne serait-ce que sur un point : l'allègement. Le châssis tout alu réduit son point de 39% par rapport au Range précédent, et le poids global affiche le chiffre impressionnant de -420 kgs (poids de 2580 à 2810 kgs précédemment).



Esthétiquement, le succès de l'Evoque aurait pu influencer le dessin du nouveau Range. Il n'en est rien et le gros SUV tient à conserver la ligne générale de ses ancêtres. Tout juste reprend-il vaguement de l'Evoque le dessin affiné des phares et de la calandre. Belle évolution à l'intérieur, avec un tableau de bord épuré dont la console centrale passe d'une structure à la verticale vers un concept à l'horizontale.


Au niveau technique, on note l'arrivée d'une nouvelle suspension et d'un moteur diesel TDV6, qui viendra compléter le V8 essence et le SDV8 diesel. Dans tous les cas, aucune donnée de puissance ou de performance n'a été annoncée par Land-Rover. Par ailleurs, le désormais connu système "Terrain Response", qui adapte automatiquement le véhicule aux conditions de route, de revêtement et d'adhérence, est proposé ici dans une version encore améliorée.


La conception de ce Range-Rover prouve la capacité de Tata, actionnaire depuis 2008, de mener à bien la conception d'un tel véhicule. Même si ce sont les bureaux d'étude de Land-Rover, en Grande-Bretagne, qui ont tout fait, on est maintenant rassurés sur l'avenir de la marque anglaise (et de Jaguar). En effet, quand le groupe indien a racheté ces deux fleurons de l'automobile anglaise, le doute était permis sur sa motivation et sa faculté à créer de nouveaux modèles. Surtout quand on connaît le contenu technologique des voitures Tata fabriquées en Inde. La mise au point a été menée de manière très sérieuse, avec des millions de kilomètres de tests effectués dans une vingtaine de pays pendant 18 mois, dans les conditions les plus extrêmes.

Fabriquée à Solihull, le nouveau Range-Rover sera commercialisé dès début 2013 dans 160 pays. Aucun prix n'est encore dévoilé, mais il ne faut pas s'attendre à une déflation. L'actuel coûtant de 88.000 à 178.000 € sur le marché français, le pire est à craindre. Ce qui n'aidera pas à améliorer sa diffusion confidentielle sur notre territoire (319 exemplaires en 2011). Mais nous savons tous que la carrière du Range se joue ailleurs que dans notre pays malussé.

Crédit photos : Land-Rover

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire