mardi 3 juillet 2012

Nouveauté : RENAULT CLIO 4


Après 11.5 millions de véhicules vendus, et alors même que les deuxième et troisième génération sont toujours en concessions, Renault présente sa quatrième génération de Clio, qui sera en vente dans le courant de l'automne. Fabriquée en France à Flins et à Bursa en Turquie, elle sera présentée en première mondiale au Mondial de Paris. Quand on dit que la première impression est toujours la bonne, cela est prometteur pour la nouvelle venue qui séduit, voire étonne avec certains de ses galbes.





Laurens Van Den Acker, le designer maison, n'a pas pu s'épanouir totalement chez Mazda, où ses magnifiques concept-cars n'ont jamais eu de réelle concrétisation dans la gamme de la marque japonaise. Chez Renault, on semble lui avoir laissé carte blanche, et après la Twingo restylée l'année dernière, puis la Twizy et la Zoe, la Clio est le quatrième modèle à arborer le nouveau style maison.


Alors même si on reconnaît tout de suite qu'on a une Clio en face de nous, on apprécie tous ces nouveaux gimmicks qui viennent égayer son allure. Une calandre douce englobant un losange surdimensionné, un bouclier tout en sobriété et en élégance, un profil attractif grâce à ses poignées de portes cachées dans les fausses custodes, des flancs creusés et subtilement soulignés de chrome, une poupe puissante et latine. La Clio se remet de belle manière dans la course contre sa pire rivale, la Peugeot 208, et la star européenne du segment, la Volkswagen Polo. Quant aux C3, Fiesta, Corsa, Punto et Ibiza (entre autres), leur fin de carrière risque d'être longue, très longue.


"Nouvelle Renault Clio a été pensée comme une sculpture évoquant la sensualité et le désir. Telle une musculature, ses courbes expriment le dynamisme qui émanait du concept-car DeZir. Aucun angle saillant et agressif, juste des galbes qui donnent envie de s’approcher et de la caresser". Au moins, le message de Laurens Van Den Acker est clair, et il est illustré par la photo ci-dessous. D'ailleurs, la couleur rouge flamme du concept-car fait partie du teintier de la citadine.


L'habitacle semble lui aussi avoir fait l'objet de tous les soins. Cossu et épuré, le tableau de bord semble personnalisable à foison avec un large choix de couleurs et de matériaux pour les revêtements, les cerclages de compteurs et d'aérateurs, les garnitures de portes, les tapis de sols, les poignées de maintien, le soufflet de vitesses, etc...


Puisque nous parlons de personnalisation, de nombreuses possibilités existent également pour l'extérieur, en particulier pour les coques de rétroviseurs, le faux diffuseur arrière, la calandre ou le toit pour lequel une collection de strippings sera disponible.


Parmi les innovations présentes sur la Twingo, on notera en particulier :
- la tablette R-Link déjà vue dans la Zoe, permet d'utiliser des commandes vocales pour piloter certaines commandes de la voiture, de personnaliser son écran d'accueil, d'utiliser de nombreuses applications à commencer par le GPS ou Coyote, et évidemment d'utiliser certains programmes en ligne. L'application Driving Eco2 permet de maîtriser ses consommations.
- le système multimédia MediaNav, qui gère tout le multimédia (Radio, bluetooth, navigation, etc...). D'ailleurs, même les versions basses de la nouvelle clio seront toute équipées en Bluetooth, prises USB et Jack.
- Système sonore Renault Bass Reflex, permettant un confort acoustique de haute volée.


Mais s'il y a bien un sujet sur lequel la Clio 4 était attendue, c'est bien celui des moteurs. Il faut reconnaître que depuis quelques mois, c'est la guerre entre les constructeurs, pour celui qui présentera le moteur le plus sobre et le plus performant. A ce petit jeu, Renault n'a pas à rougir avec tous ses derniers moteurs présents sur sa citadine :

- tout nouveau, le 3 cylindres TCe de 900cc développe la coquette puissance de 90ch, tout en ne consommant que 4.3L/100 et en ne rejetant que 99g/km de CO2. Un très beau chiffre pour un moteur essence.
- déjà apparu sur la Megane et le Scenic, le 1.2L essence TCe arrive sur la Clio, avec sa puissance de 120ch. Consommations et rejets de CO2 n'ont pas été communiqués, mais les chiffres devraient être enviables.
- certainement la star de la gamme, sur le marché français en tout cas, le nouveau diesel 1.5L dCi Energy de 90ch ne demandera que 3.4L/100 et propose un chiffre plancher pour ses émissions de CO2 : 83g/km ! Ce moteur pourra être associé à la boite à double embrayage EDC.
- d'autre moteurs, dont certains étaient déjà présent sur la Clio 3, feront partie de l'aventure, sans que Renault n'ait encore précisé lesquels.


Vous avez pu le voir avec les nombreuses photos présentes dans cet article, cette nouvelle Clio laisse une impression très positive, et semble avoir été développée avec sérieux. Ce qui est tout de même la moindre des choses de la part de Renault pour qui ce modèle est crucial depuis 22 ans. Il faudra encore attendre quelques semaines pour voir si tout est si rose. Tous les détails devraient être prochainement dévoilés concernant la gamme et les finitions. Puis viendront, dans quelques mois, les versions RS et Estate. Signalons au passage qu'aucune version 3 portes ne semble avoir été développée. Mais qu'on l'aime ou pas, la Clio 4 à 5 portes sera la vedette du Mondial de Paris, en octobre.


















Source et photos : Service presse Renault

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire