vendredi 20 avril 2012

MERCEDES CLASSE G : un facelift, deux nouvelles AMG et un V12


Pour fêter ses 33 ans de carrière, le Classe G s'offre un énième (et dernier ?) restyling, histoire de ne pas être complètement largué par rapport au reste de la gamme. De manière plus étonnante, le G55 AMG est remplacé par... deux nouvelles versions AMG. Une G63 équipée d'un nouveau moteur V8, et (grande première), une G65 AMG qui reprend ni plus ni moins que le V12 de la récente SL 65 AMG !





Concernant le facelift, il n'y a rien de choquant à l'extérieur avec l'apparition d'inévitables leds, de nouveaux phares plus creusés, de nouveaux boucliers et de nouveaux rétroviseurs. C'est dans l'habitacle que Mercedes s'est lâché avec un joli tableau de bord qui adopte des rondeurs tout à fait inédites qui font oublier le style rigide du précédent. Le "G-Klass" en profite pour adopter les derniers équipements à la mode et le fameux écran tactile déjà vu sur la nouvelle Classe A par exemple. Deux moteurs équipent toujours la gamme "basse" : le G500 garde le moteur V8 essence de 5.5L et 388ch, tandis que le G350 Bluetec reste fidèle au V6 diesel 3.0L de 211ch seulement (Mercedes n'a prévu aucun autre moteur diesel). Dans les deux cas, une boite automatique 7G-Tronic sera le seul choix.





Mais l'évènement de cette version restylée du Classe G est sans conteste la disparition du G55 AMG (V8 5.4L compressé de 507ch) au profit de deux nouvelles versions extrêmes. Ainsi, le G63 AMG adopte le nouveau V8 atmosphérique de la marque, fort de 544ch et d'un couple de 760 Nm. Ainsi motorisé, il atteint 210 km/h (vitesse bridée électroniquement) et effectue le 0 à 100 km/h en 5.4s. La boite de vitesses utilisée est la AMG Speedshift 7G-Tronic.


Pour se différencier des G500 et G350, le G63 adopte une calandre spécifique, un nouveau bouclier largement aéré et des ailes élargies. A l'intérieur, c'est cuir intégral et carbone.







Plus surprenante est l'apparition d'une G65 AMG qui vient chapeauter la gamme de fort belle manière avec un moteur V12, celui de la SL 65 AMG. Depuis sa naissance en 1979, jamais le Classe G n'avait eu droit à un moteur V12, et pour connaître tel privilège, il fallait aller se fournir chez Brabus ! Autant dire que pour un véhicule qu'on dit en fin de carrière depuis les années 90, le fait que Mercedes ait pris la peine de concevoir une telle version constitue un évènement. Puissant de 612ch, ce V12 6.0L à double turbo annonce un couple de 1000 Nm ! No comment. La vitesse maximale bridée électroniquement est maintenant de 230 km/h, alors que 5.3s sont nécessaires pour passer de 0 à 100 km/h. Malheureusement, aucune photo n'est disponible pour ce G65, la marque à l'étoile n'ayant fourni que les clichés de la G63. Cependant, rien ne semble annoncer un traitement esthétique différent pour le G65.


Si le Classe G restylé garde toutes ses qualités de franchisseur, il n'a paradoxalement jamais été aussi snob, le choix élitiste des moteurs se ressentant inévitablement sur les tarifs. Le G350 Bluetec devrait se situer aux alentours des 80.000 €, le G500 à 100.000 €, le G63 AMG à 140.000 € et le G65 AMG à 260.000 €. Le passage du V8 au V12 sera donc très douloureux.


Source et photos : Mercedes

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire