vendredi 2 mars 2012

Nouveauté : VW GOLF CABRIOLET GTI


Il aura fallu attendre six générations pour que la Golf se décide à enfin jumeler le plaisir de rouler cheveux au vent et une version GTI. Dèjà pressentie l'année dernière au Wörthersee Tour (voir cet article), la version cabriolet GTI de la Golf devient enfin réalité. Mais pourquoi avoir attendu si longtemps ?





Le concept-car présenté l'année dernière au Wörthersee Tour était assez agressif. La version définitive rentre dans le rang et abandonne le pourtour noir qui soulignait passages de roues, bas de caisse et bas des boucliers. En fait la présentation est calquée sur celle de la Golf GTI classique. Les jantes en 17" Denver sont chaussées en 225/45R17, mais il est possible de choisir en option des jantes 18" Detroit chaussées en 225/40R18. Evidemment, la version cabriolet bénéficie de tous les renforts de châssis qui lui permettent de maintenir une certaine rigidité. Et comme toute Golf Cabriolet, la GTI conserve l'ouverture de la capote en 9.5s, sa fermeture en 11s et un volume de coffre confortable de 250 litres (capote ouverte au fermée).


Le moteur est le même que la berline : un 2.0L TFSI de 210ch associé soit à une boite manuelle 6 vitesses, soit à un boite DSG6. Cela permet à notre Golf décapsulée d'atteindre 237 km/h et de passer de 0 à 100 km/h en 7.3s. En fonction de la boite de vitesses choisie, elle consommera de 7.6 à 7.7L/100, et rejettera de 177 à 180g/km de CO2.


L'intérieur reprend aussi celui de la GTI berline, avec la célèbre sellerie à carreaux "Jacky" (ce n'est pas moi qui le dit, c'est Volkswagen) qui peut être remplacée par une sellerie cuir "Vienna". La Golf Cabriolet dispose de 4 sièges sport individuels.

Cette jolie Golf Cabriolet GTI viendra égayer le stand de Volkswagen au salon de Genève, qui est toujours réputé pour être d'une rigueur clinique. Et évidemment, vous pouvez oublier l'éventualité d'une Golf R Cabriolet, dont le concept avait aussi été présenté l'année dernière.


Source et photos : Volkswagen

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire