vendredi 16 décembre 2011

Nouveauté : MERCEDES SL (6ème génération)


La SL, c'est une vieille tradition chez Mercedes, qui remonte à 1954 avec la légendaire 300 SL. Les quatre premières générations de ce roadster se sont toujours démarquées du reste de la production Mercedes par des lignes effilées. La cinquième génération de 2003 fut moins impressionnante, mais imposa le toit rétractable. Aujourd'hui, le fleuron de la marque à l'étoile est devenu la SLS AMG Roadster. Est-ce pour cette raison que cette sixième génération de SL (R231) n'enthousiasme pas plus que ça, évoquant au mieux une SLK en plus gros, au pire une SL R230 restylée ?





Ne nous fions pas cependant à cette première impression. Tout d'abord parce que les prestations de ce roadster haut-de-gamme placent toujours la barre très haut. Ensuite parce que les progrès sont invisibles. Pour cette nouvelle génération, l'accent a en effet été mis sur la réduction du poids et l'efficience des moteurs.


Grâce à sa structure et à sa carrosserie presque entièrement en aluminium, le poids de la nouvelle SL varie maintenant de 1.685 à 1.785 kilos, soit un amaigrissement de 125 à 140 kilos.


Les deux moteurs sélectionnés pour le lancement ont fait l'objet d'un joli travail de réduction des consommations, grâce à l'injection directe, le stop&start, la récupération d'énergie au freinage et la boite automatique à sept vitesses. Par rapport aux versions correspondantes de la génération précédente, les consommations sont réduites de 22 à 30%. Voici les deux moteurs disponibles pour le moment :
- SL 350 : V6 3.5L 306ch, 370 Nm, consommation annoncée à 6.8L/100
- SL 500 : V8 4.7L, deux turbos, 435ch, 700 Nm

Il va de soi que les prochains mois verront l'arrivée de versions AMG. Un moteur V12 sera-t-il au programme ? Ou une telle solution est-elle définitivement politiquement incorrecte ?


La SL nouveau cru abrite toutes les dernières technologies : régulateur de vitesse adaptatif, Magic Sky Control (toit vitré panoramique à opacité réglable), Magic Vision Control (essuie-glaces à jet variable), stationnement automatisé, ouverture du coffre automatique par passage du pied sous le bouclier, etc... Le grand jeu est par ailleurs sorti pour les équipements de sécurité.


Revenons sur le style, qui à défaut d'exclusivité, s'harmonise parfaitement avec le reste de la gamme Mercedes, avec en particulier une calandre basse et proéminente. Les phares pourraient presque passer pour ceux d'un SUV s'ils n'étaient pas allégés par une vague de leds. La poupe gagne en légèreté grâce à des feux au dessin beaucoup plus fin. L'habitacle ressemble à tout ce qui se fait chez Mercedes depuis quelques mois. Un ensemble très classique en définitive, puisque c'est le rôle qui semble désormais alloué à la SL.


Une SL toujours onéreuse, puisque les prix de la version allemande iront de 93.000 à 117.000 €. La commercialisation débutera l'été prochain, mais avant ça la nouvelle SL aura montré son groin au salon de Detroit (janvier) et au salon de Genève (mars).










Source et photos : Service presse Mercedes

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire