dimanche 4 décembre 2011

BYD arrive en Espagne de manière... branchée


BYD a choisi d'envahir l'Europe par le sud. C'est donc en Espagne que la marque s'installe, mais d'une manière décalée. Vu que son image est inexistante en Europe, le constructeur chinois a décidé de ne proposer que sa gamme électrique. Une idée opportuniste, mais judicieuse. Rappelons que Byd est un spécialiste mondial des batteries !



C'est la petite berline 4 portes F3 DM qui démarre les hostilités, avec son moteur électrique de 100ch, dont les batteries sont rechargées par un petit moteur essence de 1.0L et 68ch, mais aussi sur le secteur en 7 heures. C'est donc une hybride plug-in à autonomie prolongée. Le prix de 28.550 € (aide publiques déduites) paraît élevé, vu la provenance. L'autonomie globale de 450 kilomètres et la vitesse maximale auto-limitée à 150 km/h sont suffisantes. Signalons qu'lle peut rouler 60 kilomètres en tout électrique avant que le moteur thermique ne se mette à recharger les batteries. Très satisfaisant.


Courant 2012, Byd proposera sa compacte E6, qui est elle 100% électrique, sans autonomie prolongée par un moteur thermique. Par contre, l'autonomie de 300 kilomètres annoncée est largement au-dessus de ce qui se fait actuellement, d'autant plus que le temps de charge, avec une prise dédiée, ne prendrait qu'une heure pour une charge totale, et 10 minutes pour une charge à 50% ! On verra l'année prochaine s'il ne s'agissait que d'un effet d'annonce, ou si Byd ridiculise les constructeurs européens à ce niveau.


Toujours courant 2012, c'est le SUV S6 DM qui arrivera. Faisons abstraction de son style qui repompe sans vergogne celui des Toyota RAV4 et des Lexus RX. Un constructeur chinois reste un constructeur chinois ! Donc du genre copycat. La technologie sera la même que la F3 DM. Il s'agit donc d'une électrique à autonomie prolongée par un moteur essence.


La gamme sera enfin complétée en 2012 par... un bus ! Et oui, le K9 est un bus 100% électrique, capable de rouler à 96 km/h. L'autonomie est de 250 kilomètres, et la recharge par le biais d'une prise spéciale, se fait en seulement 3 heures !


Ne prenons pas BYD pour un clown chinois de plus. La marque est pragmatique : cela fait par exemple plusieurs fois qu'elle s'expose au salon de Genève. Son arrivée en Espagne annonce un déploiement européen propre et progressif. Pour ceux qui ne le savent pas encore, BYD, ça veut dire "Build Your Dreams" (Construisez vos rêves).

Cliquez ici pour voir le site espagnol de BYD.

2 commentaires:

  1. L'invasion arrive par le SUD ....!!!!
    N'oublions pas qu'on leur a donné les moyens et les maniéres pour le faire.
    Depuis le temps, il fallait bien que cela arrive et ils peuvent se montrer trés compétents.
    Maintenant,il peuvent faire un "bide" mais je ne pense pas que cela va faire rêver nos constructeurs européens.

    RépondreSupprimer
  2. Et encore, byd n'a jamais eu de joint-venture en Chine, et n'a donc pas pu piller les technologies de son partenaire occidental. Donc à priori, les technologies hybrides et électriques présentées dans cet article sont de son cru. C'est assez rare pour être souligné.

    RépondreSupprimer