dimanche 6 novembre 2011

Une LANCIA FLAVIA Coupé de 1967 (Epoqu'Auto 2011)


A quelques semaines de l'introduction de la nouvelle Lancia Flavia Convertible en Europe, en fait une Chrysler 200 rebadgée, l'occasion était trop belle pour vous présenter une Flavia des années 60 débusquée au salon Epoqu'Auto 2011. Non pas dans sa version cabriolet dessinée par Vignale, mais dans sa version coupé due au crayon de Pininfarina. La grande époque italienne !



Comme beaucoup de berlines italiennes dans les années 60, le style de la Flavia était paisible, carré, et n'a pas très bien vieilli. Mais il était une autre tradition en Italie, qui prendra malheureusement fin dans les années 70 : celle de confier à des carrossiers le soin de dessiner d'excitantes versions coupé et cabriolet. Dans le cas de la Flavia, un cabriolet sera l'oeuvre de Vignale, un coupé sport ultra-léger au style discutable sera confié à Zagato, tandis que le coupé que nous découvrons aujourd'hui est le fruit de Pininfarina.



Présenté en 1962, ce coupé aux lignes classiques mais de bon goût devient un exemple de fluidité quand on le compare à la berline. La partie arrière est particulièrement élégante avec sa chute de toit en pente douce, ses petit ailerons et les feux placés juste au dessus du pare-choc.



Ce modèle de 1967 a la grande classe avec cette couleur bleue foncée qui fait bien ressortir les chromes. Sous le capot, le moteur 1.8L à simple carburateur proposait 91ch, mais une version à injection en proposait 10 de plus.



A l'intérieur, l'ambiance est présente avec le cuir blanc, le volant trois branches avec jante bois, le levier de vitesses presque horizontal, le compteur de vitesse lui aussi horizontal et l'autoradio en face du passager.


La Flavia Coupé n'est peut-être pas le plus beau des coupés Lancia, mais son élégance est incontestable, et on donnerait cher aujourd'hui pour revoir un joli coupé dans la gamme Lancia. Mais ce n'est pas près d'arriver.


4 commentaires:

  1. Il y à quelques mois, j'ai acheté un coupé Flavia de 1969 identique à ce modèle, c'est un vehicule trés agréable, fiable, avec une ligne trés sixties, j'ai fait 1500km sans aucun problème, je rejoint tout à fait le commentaire ci-dessus, dommage que ce véhicule peu connu et rare en france ne soit pas plus coté.

    RépondreSupprimer
  2. Au niveau de la cote des véhicules de collection, Lancia ne se défend tout de même pas trop mal au milieu des nombreuses anglaises.

    RépondreSupprimer
  3. J'ai acheté une Lancia Coupé de 1967 comme votre modèle sauf que j'ai les compteurs ronds ( plus jolis ) !....c'est une voiture extraordinaire ! fiable et très belle ! c'est encore de la mécanique....avec de la tôle épaisse !... Pas d'éléctonique et des tonnes de plastique..... Après plus de 20 ans sans rouler, j'ai vidé la veille essence,nettoyé le réservoir, nettoyé les vis platinées,rajouté de l'essence propre ( trois quart d'heure de travail ) ! et elle a démarée au quart de tour !.... c'est pas beau ça !.... c'est ma petite Ferrari 250 GT 2+2 !......Respectueuses salutations à tous les fanas de LANCIA ! Carlo.

    RépondreSupprimer
  4. @ carlove : félicitations pour cet achat original. votre histoire clouera le bec à tout ceux qui se moquent de la fiabilité italienne.

    RépondreSupprimer