dimanche 20 novembre 2011

une LANCIA FLAMINIA Coupé GTL par Touring (Epoqu'Auto 2011)


Encore une rareté rencontrée dans les allées du salon Epoqu'Auto : une Lancia Flaminia Coupé. Mais pas celle dessinée par Pininfarina, qui fût assez répandue. Non, celle de la prestigieuse carrosserie italienne Touring, qui mit son talent à la disposition de Lancia pour nous proposer un des plus beaux coupés italiens des années 60.




La Flaminia représenta joliment le haut-de-gamme de Lancia à partir de 1957 et pendant toutes les années 60. Mais les ventes n'ont malheureusement pas suivies. Lancia n'a pourtant pas ménagé ses efforts en proposant un nombre de carrosseries assez impressionnant : une berline plutôt statutaire mais très classe, un coupé Pininfarina qui connaîtra presque autant de succès que la berline, un cabriolet 2 places par Touring, un coupé GT 2 places par Touring, ce même coupé à empattement rallongé et 4 places (GTL, le modèle de notre article), un coupé Sport puis Super Sport par Zagato. Et, cerise sur le gâteau : une version présidentielle Landaulet (avec partie arrière décapotable) transformée par PininFarina. Soit pas moins de sept carrosseries différentes ! Une telle débauche constituerait une hérésie de nos jours.



Le modèle que je vous propose aujourd'hui est donc la Flaminia Coupé GTL (Gran Turismo Lungo). Elle s'appelle ainsi car elle reprend la base du coupé GT de deux places, dont l'empattement a été rallongé pour proposer deux petites places arrière supplémentaires. Dans les deux cas, elles ont été dessinées par la Carrozzeria Touring de Milan, qui proposait par ailleurs un cabriolet 2 places. Le coupé GTL se singularise de la berline par ses quatre phares à l'avant. Le profil et la partie arrière sont quant à eux tout à fait somptueux. La Flaminia coupé GTL sera construite à 300 exemplaires de 1962 à 1967, notre modèle datant lui de 1966. Vous comprenez donc la bonne surprise que j'ai ressenti en la voyant devant moi.





Sous le capot, on trouve un V6 de 2.8L qui affichait une puissance confortable de 150ch, jolie valeur dans les années 60.



Tous les coupés et le cabriolet cesseront d'être fabriqués dès 1967, tandis que la berline continuera jusqu'en 1970, un an après le rachat de Lancia par le groupe Fiat. Elle ne sera jamais véritablement remplacée.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire