dimanche 6 novembre 2011

Une JAGUAR XJ220 de 1992 (Epoqu'Auto 2011)


Une des attractions principales de ce salon Epoqu'Auto 2011, c'était bien évidemment la présence du musée Jaguar de Coventry. Et on peut dire qu'ils ne sont pas venus avec n'importe quoi puisqu'une XJ220 faisait partie du voyage. Une occasion inespérée de contempler une des Jaguar les plus excessives jamais produites pour la vente en série.



La vente en série, certes, mais tout de même pas réservée à tout le monde. A l'époque, une somme équivalente à quatre millions de francs était demandée. Et comme seulement 220 exemplaires étaient prévus au départ (277 en définitive), il va sans dire que ceux qui l'ont achetée en 1992 étaient rarement passionnés d'automobile, mais souvent spéculateurs.


En 1988, Jaguar revenait de loin. Embarquée à la fin des années 60 dans le traquenard British Leyland, Jaguar va connaître ses heures les plus noires dans les années 70 : qualité en berne, prestige dégradé, faillite et nationalisation de British Leyland en 1975 puis grosse période de vaches maigres. L'état anglais privatise Jaguar/Daimler en 1984, et la marque retrouve immédiatement des couleurs. La motivation est revenue, à tel point qu'un groupe d'employés se retrouve le samedi pour imaginer une supercar capable de rivaliser avec les Porsche 959 ou les Ferrari F40.


Les responsables de Jaguar ont vent de ce projet, et décident de l'encourager. Ainsi est présenté en 1988, au salon de Birmingham, le concept-car XJ220 équipé d'un moteur V12. L'enthousiasme est réel, et dès l'année d'après, Jaguar annonce qu'une série de 220 exemplaires sera produite. Mais le chiffre 220 qui donne son nom à la voiture a en fait une autre signification : celle de 220 miles/h, soit la vitesse maximale espérée de 353 km/h.






La voiture poursuit son développement et les premiers exemplaires sortent en 1992. La solution du V12 a été écartée, et c'est un V6 biturbo de 3.5L qui est chargé de donner à la XJ220 ses performances. Ce moteur n'a pas à rougir puisque ce sont 549ch qui en sortent. Pour limiter le poids à 1.470 kilos, l'aluminium a été massivement employé. Malheureusement, les 353 km/h ne seront pas atteints, mais la vitesse maximale de 342 km/h est tout à fait respectable. Le 0 à 100 km/h ne demande lui que 3.9s.



La XJ220 sera construite jusqu'en 1993 et reste encore aujourd'hui un des modèles les plus emblématiques de Jaguar. Vous comprenez maintenant que voir une telle voiture représente un plaisir rare. Le modèle photographié ici date de 1992.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire