samedi 5 novembre 2011

Nouveauté : OPEL ASTRA 4 OPC / VAUXHALL ASTRA 6 VXR


La boucle est bouclée pour la gamme GTC (coupé) de la quatrième génération d'Astra. Révélée en juin, commercialisée depuis septembre, disponible avec le toit panoramique en octobre, elle gardait le meilleur pour novembre : la version sportive OPC. Et vous allez comprendre que l'Opel Performance Center n'a pas fait dans la demi-mesure, puisque cette cuvée peut se permettre sans problème d'aller taquiner la Renault Megane RS et l'imminente Focus ST.



Pour commencer, c'est la troisième fois que l'Astra a droit a sa version OPC. Fin 1999 l'Astra 2 ouvrait le bal avec un moteur 2.0L de 160ch puis 200ch en 2002. En 2005, la 3ème génération confirmait, toujours avec un 2.0L mais de 240ch cette fois-ci.

2000 - Opel Astra (2) OPC
2006 - Opel Astra (3) OPC
L'aventure OPC continue donc pour l'Astra, qui reste fidèle à un 2.0L. Avec un Turbo et un injection directe ce bloc franchit un nouveau palier de 40 ch, avec une régularité déconcertante. Vous l'aurez compris, suite aux configuration 160, 200 et 240ch des générations précédentes, voici venu un moteur de 280ch. Ce qui remet l'Astra dans la course face aux autres compactes à traction avant que sont les Megane RS ou Focus ST, qui revendiquent chacune 250ch (j'élimine la Golf R de 270ch et l'Audi S3 de 265ch qui sont des quatre roues motrices). Avec un couple confortable de 400 Nm et une vitesse autolimitée à 250 km/h, elle peut voir venir. Opel annonce avoir soigné le comportement routier : au train avant HiPerStrut et et au châssis FlexRide, la marque rajoute un différentiel à glissement limité sur le train avant. Pour le freinage, c'est Brembo, qui semble avoir le monopole pour le freinage des sportives, qui a été choisi.


Certains pourront être un peu déçu de la personnalisation de cette version OPC, qui se différencie assez peu du coupé GTC standard. Bien sûr, tout est là : nouveaux boucliers avant et arrière, diffuseur, jupes latérales, large becquet de toit, étriers de freins bien visibles. Mais les changements cosmétiques restent assez discrets. Il faut dire que les lignes avantageuses de la GTC étaient déjà bien musclées.


L'intérieur profite également de la dotation habituelle pour une sportive, avec des sièges sport badgés OPC, un volant sport OPC en cuir et à méplat, des compteurs spécifiques et des seuils de portes OPC.


Evidemment, n'a lâché ni les prix, ni les performances complètes de l'Astra OPC, ce qui lui permettra de faire une deuxième fois l'actualité lors de sa commercialisation effective l'été prochain, après un passage par le salon de Genève en mars 2012. La gamme OPC aura alors belle figure avec la Corsa de 192ch et l'Insignia de 325ch.

Un petit clin d'oeil à la marque siamoise outre manche, Vauxhall, qui en est elle à sa sixième génération d'Astra, où la version sportive s'appelle VXR. Les photos ci-dessous nous montre qu'on manipule bien les logiciels de retouche d'images chez General Motors, avec les même photos que l'allemande en mode miroir pour faire passer le volant à gauche, et les logos Opel et OPC qui sont effacés et remplacés par du Vauxhall et VXR. Pas très réglo comme démarche.





Source et photos : service presse General Motors

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire