samedi 22 octobre 2011

Une ALFA-ROMEO GIULIETTA SPRINT de 1958 (phase 2)


Ca fait toujours plaisir de voir cette calandre intemporelle. Peut-être une des calandres les plus belles d'Alfa-Romeo. Celle du coupé Giulietta Sprint. Et encore : il s'agit de la version restylée de 1958 pour le millésime 1959. La version originale de 1954 possédait des "moustaches" encore plus fines.


L'heureux propriétaire de cette Giulietta Sprint "phase 2" profite donc d'un moteur 1.3L avec double arbre à cames en tête de 80ch (la phase 1 ne disposait que de 65ch). Evidemment, comme toutes les Alfa de l'époque, la Sprint est une propulsion. Et si la puissance vous paraît juste aujourd'hui, il s'agissait d'une sportive tout à fait convenable dans les années 50/60, en particulier grâce à un poids contenu à moins de 900 kilos. Montée sur des jantes de 15 pouces, la Sprint ne disposait alors que de quatre freins à tambours...


Mais ce que nous retenons aujourd'hui de cette voiture, c'est la pureté de sa ligne signée Bertone. Quel que soit l'angle d'où on la contemple, il n'y a rien à jeter. Pour la petite histoire, le premier prototype dévoilé par Bertone au salon de Turin 1954 était un véhicule à deux places avec un hayon à l'arrière (quelque chose d'inédit à l'époque). La version finale sera bel et bien une 2+2 à coffre classique.


C'est chez Bertone que les carrosseries seront construites pendant toute la carrière du coupé (de 1954 à 1965), puis envoyées chez Alfa à Milan pour y recevoir moteur et aménagement intérieur. En effet, la marque milanaise n'avait prévu au début qu'une petite série limitée de la Giulietta Sprint (une cinquantaine). Mais l'engouement suscité obligera Alfa à prolonger sans cesse sa fabrication. C'est Bertone qui se frottera les mains puisque ce sont plus de 35.000 exemplaires de la Sprint qui seront produits (toutes versions confondues : Sprint, Veloce, Zagato,...).


La Giulietta Sprint faisait partie d'une "famille" composée de la rondouillarde berline Giulietta et de la splendide Giuilietta Spider dessinée par Pininfarina. Le coupé Sprint commencera sa carrière sous la dénomination "Giulietta Sprint", et la finira sous celle de "Giulia Sprint" à partir de 1962 jusqu'en 1965. Cette Sprint, ici restaurée et photographiée au salon automobile de Lyon en 2011 (stand Epoqu'Auto), était la version de base. D'autres versions avec des moteurs plus puissants (Veloce) et des carrosseries spéciales (SS by Bertone, SZ by Zagato) composeront la gamme.

Elle laissera place en 1965 à la légendaire Giulia Sprint GT, plus connu sous le nom populaire de "coupé Bertone".

Cliquez ici pour lire un article du site L'Automobile Sportive sur l'Alfa Giulietta Sprint.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire