vendredi 21 octobre 2011

Nouveauté Inde : Hyundai Eon


Sans faire de bruit, Hyundai a petit à petit conquis la seconde place du marché indien, derrière l’indétrônable Maruti-Suzuki. La gamme du coréen était jusque là composée de la Santro Xing (que nous avons connue jadis sous le nom de Atos), de la i10, de la i20, de la vieille Accent (qui a en Inde deux générations de retard), de la récente Verna, de la Sonata (ancienne génération) et du Santa-Fe. Il va sans dire qu'en Inde, où les petites voitures sont légion, la Santro Xing est la star. Mais elle est vieille. Hyundai a donc présenté la semaine dernière celle qui la remplacera : la Eon.



Hyundai Santro Xing (Atos) - modèle 2011
Il faut être prudent en parlant de remplaçante, car chez Maruti-Suzuki, la vieille 800 a survécu à toutes celles qui ont voulu reprendre le flambeau, et elle se vend toujours par milliers. Hyundai a donc décidé de conserver la Santro Xing au catalogue, tout en imposant petit à petit la nouvelle Eon. Cette dernière se place dans la gamme d'une manière un peu ambiguë.


De par sa taille, la Eon se place entre la Santro et l'i10 dans la gamme. Mais au niveau de la motorisation et du prix, elle représente l'entrée de gamme Hyundai, ce qui en fait donc le cheval de bataille de la marque coréenne en Inde. Voici les détails :

- longueur 3.49m
- largeur 1.55m
- hauteur 1.50m
- empattement 2.38m
- coffre 225 litres
- réservoir 32 litres
- un seul moteur 3 cylindres de 814cc
- puissance 56ch, couple 77 Nm
- boite manuelle 5 vitesses
- roues de 12 à 13 pouces
- consommation mixte 4.7L/100
- prix de 4.000 à 5.500 € environ



6 coloris sont disponibles, et six niveaux de finition : d-lite, d-lite "o", Era, Magna, Magna "o" et Sportz. Nous sommes en Inde, alors le dénuement est de mise sur les versions basses : pas de rétro extérieur droit, pas de vitres électriques, pas de condamnation centralisée, pas de clim (presque indispensable en Inde), pas d'ABS. Seule la version Sportz possède ce dernier élément en série. Quant à l'ESP, oubliez-le car il n'existe pas sur la Eon, même en option. Et pour les boucliers et rétroviseurs, c'est du plastique brut. Ne parlons pas des tôles nues dans l'habitacle. Les photos illustrant cet article nous montrent les versions les plus valorisantes, mais l'indien moyen devra y mettre le prix. Un prix étudié cependant, puisque la gamme commence à 4.000 € environ. Et un coût au quotidien raisonnable puisque la Eon se montre la plus économique de toute la catégorie.


Saluons enfin Hyundai pour le dessin de cette voiture "minimum", qui réussit à reprendre tous les codes des dernières créations et affiche un dynamisme qui aurait tout à fait sa place en Europe. Mais ce ne sera pas le cas puisque l'entrée de gamme du coréen en Europe se nomme i10 et sera renouvelé l'année prochaine.

Source et photos : Hyundai India

A LIRE AUSSI

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire