lundi 24 octobre 2011

MAZDA 3 restylée : tous les détails, toutes les photos


La deuxième génération de Mazda 3 mène une carrière plutôt terne sur le marché européen : 100.000 exemplaires vendues en deux ans et demi, depuis le printemps 2009. Ce n'est pas une catastrophe, mais la première génération s'était vendue à 630.000 exemplaires en six ans, soit plus de 100.000 par an. Mazda espère relancer la 3 en proposant cette "phase 2" qui sera disponible en France le mois prochain. Mais les changements sont malheureusement trop légers pour inverser la tendance :



- nouveaux boucliers avant avec une calandre légèrement modifiée et des antibrouillards retouchés.
- nouveaux boucliers arrière plus minces (du coup la longueur de la voiture diminue de 3 centimètres)
- changement de la structure interne des feux arrière
- nouvelles jantes 16" et 17"
- nouvelle teinte Autumn Bronze Mica
- nouveaux graphismes des compteurs
- nouveaux GPS embarqué TomTom avec Bluetooth


De nombreuses petites modifications permettent en outre d'améliorer l'aérodynamique, dont le Cx passe de 0.30 à 0.29 pour la 5 portes, et de 0.27 à 0.26 pour la 4 portes (non disponible en France).


Les moteurs voient tous leurs consommations et leurs rejets de CO2 diminuer, mais les versions essence sont totalement déconnectés des préoccupations environnementales actuelles, surtout en boite automatique.

ESSENCE
- MZR 1.6L BM5 ou BA4, 105ch, 145 Nm, de 6.4L/100 à 7.6L/100 , de147 à 176grs de CO2/km
- MZR 2.0L BA5, 150ch, 187 Nm, 7.6L/100, 175 grs de CO2/km
- MZR 2.0L DISI i-stop BM6, 150ch, 191 Nm, 6.7L/100, 157grs de CO2/km
- MZR 2.3L DISI Turbo : 260ch, 380 Nm, 9.6L/100, 224grs de CO2/km (uniquement MPS)

DIESEL
- 1.6L MZ-CD, BM6, 115ch, 270 Nm, 4.3L/100, 115grs de CO2/km
- 2.2L HIGH POWER, 185ch, 400 Nm, 5.4L/100, 144grs de CO2/km
- 2.2L STANDARD POWER, 150ch, 360 Nm, 5.2L/100, 139grs de CO2/km



Vous avez pu voir les photos de la 5 portes Standard, voici maintenant celles de la version sportive MPS :





Et en bonus celles de la version "Sedan" 4 portes, non commercialisée sur notre marché, mais très appréciée sur d'autres marchés européens. Dommage, car elle offre une ligne plutôt dynamique.








Pour conclure, il est dommage que cette Mazda 3 ne fasse qu'un rôle de figuration sur notre marché, au même titre que la Mazda 6. Pourtant les premières générations de ces voitures avaient connu un joli succès en France. A qui la faute ? Au réseau ? à l'offre inadaptée au marché français ? A un style trop typé japonais ? Ce manque de notoriété n'est pas mérité.

Pour finir, la vidéo officielle


Source et photos : Mazda France

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire