samedi 10 septembre 2011

PEUGEOT 3008 HYbrid4 : essai vidéo


Après des mois et des mois de présentation et de promotion, le Peugeot 3008 HYbrid4 va enfin pouvoir être commandé dans les points de vente, devenant ainsi le premier Hybride à moteur diesel au monde. Cet avant-gardisme permet-il au moins de remettre à sa place la Toyota Prius ? Rien n'est moins sûr.

Peugeot 3008 HYbrid4 au salon de Genève 2011
Certes la Prius fait partie de la catégorie des compactes, alors que le 3008 fait partie de celle des SUV compacts. Mais n'oublions pas que le monospace Prius+ à 7 places va faire son arrivée prochainement, et qu'il devrait selon toute vraisemblance être beaucoup moins cher que notre 3008 HYbrid4 (37.400€ dont on peut déduire 2.000€ de bonus écologique).

Peugeot 3008 HYbrid4 au salon de Genève 2011
Aujourd'hui, une Prius d'entrée de gamme se négocie à 26.500€ avec un moteur essence 1.8L de 99ch couplé à un moteur électrique (puissance globale 136ch), qui entraînent les roues avant. Le Peugeot 3008 offre une architecture totalement différente avec un moteur diesel HDi de 2.0L et 163ch entraînant les roues avant, et un moteur électrique de 37ch entraînant les roues arrière, ce qui en fait occasionnellement un véhicule à 4 roues motrices, si tenté que les batteries soient pleines. Une bonne chose peut-être, mais les clients éventuels sont ils prêts à mettre 10.000€ de plus dans un véhicule hybride qui ne consomme pas moins.


Car la solution diesel/électricité pouvait nous faire croire que les résultats de consommation et de rejets de CO2 seraient formidables. il n'en est rien : 3.9L/100 et 89grs de CO2/km pour la Priux, 3.8L/100 et 99grs de CO2/km pour le 3008. A partir de là, il ne reste plus que le look à notre 3008, autrement plus valorisant, et le prix inférieur à la pompe du diesel. Rappelons que ce même moteur sera disponible dans la Citroën DS5 et le Peugeot 508 RXH.

Pour vous faire une idée, voici un essai du 3008 HYbrid4 effectué par l'équipe d'Auto-Moto, le magazine de TF1.


Source vidéo : Auto-Moto (TF1) via Wat.tv

A LIRE AUSSI

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire