vendredi 23 septembre 2011

Francfort 2011 : OPEL-VAUXHALL RAK-e Concept (+ vidéo live)



Ce concept-car de petit véhicule électrique, avec deux places en tandem, a déjà fait l'objet d'un article récemment. Mais je vous apporte aujourd'hui quelques photos et informations supplémentaires. Nous en savons un peu plus sur le nom du concept en lui-même : RAK-e. Le "e" signifie "électrique", mais aussi "expérimental". "RAK" fait référence à un prototype de voiture-fusée élaborée par Adam Opel en 1928, le RAK2, capable d'atteindre la vitesse de 228 km/h. Une prouesse à cette époque.






Une référence bien mal choisie, cette RAK-e voyant sa vitesse limitée à 120 km/h, voire 45 km/h pour une éventuelle version destinée aux conducteurs de 16 ans. Le moteur de seulement 15ch, propose un pic à 49ch. L'objectif de ce concept-car était de toute façon de proposer la conduite la plus économique possible : Opel n'en finit d'ailleurs pas de vanter que son véhicule ne coûtera qu'un euro d'électricité pour 100 kilomètres. La recharge se faisant en à peine trois heures. L'autonomie est de 100 kilomètres, ce qui est suffisant pour les parcours urbains auxquels la voiture est destinée. Saluons le poids (380 kilos) qui favorise cette frugalité.



le RAK-e est un concept-car, l'ergonomie et la fonctionnalité sont donc passées à la trappe. Pour rentrer dans l'habitacle, il faudra basculer l'ensemble toit/pare-brise/vitres latérales. Cet immense élément atteint une telle hauteur à l'ouverture qu'il vous interdira l'accès au parkings souterrains, souvent très bas. Une fois ouvert, il faudra lever la jambe pour rentrer dans le RAK-e. Et une fois à l'intérieur, vous vous rendrez compte qu'il n'y a pas de fenêtres ouvrantes. Le problème, c'est que je n'arrive pas à trouver, dans ce tableau de bord épuré, quelque chose qui ressemblerait à une buse d'aération et de climatisation. A propos de ce tableau de bord minimaliste, inutile de préciser que le parti-pris "tout tactile" est incompatible avec une conduite citadine. Et la connectivité avec un smartphone n'y changera rien.




Opel prétend pouvoir commercialiser un véhicule proche du RAK-e autour de 10.000 €. Cela pourrait être possible car les matériaux utilisés (acier et matériaux recyclés) sont raisonnables. La technologie électrique embarquée, ne misant pas sur la surenchère, ne devrait pas non plus alourdir la facture. Le dépouillement de l'habitacle n'augmentera pas non plus les coûts. Profitons-en pour préciser que les roues arrière, rapprochées de seulement 60 centimètres, permettent de se passer d'un différentiel, ce qui réduit encore la facture.


On peut donc applaudir Opel pour le travail effectué pour proposer une voiture économique et réaliste sur certains aspect. Mais il faut se remettre au travail sur d'autres aspects moins réalistes, à commencer par la fonctionnalité de l'engin, proche de l'absurde sur ce concept-car.


Pour finir, une vidéo live de Turbo.fr


Source et photos : GM / Opel
crédit vidéo : www.turbo.fr

A LIRE AUSSI



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire