jeudi 15 septembre 2011

FRANCFORT 2011 : FISKER SURF (+ vidéo live)


A titre personnel, quand Fisker a présenté le premier concept-car de la Karma en 2008, je m'étais dit qu'une voiture électrique au design si audacieux et à la telle débauche technologique ne pouvait décemment pas voir le jour, malgré tout la volonté d'Henrik Fisker. De salon en salon, la Karma était toujours là, mais les retards répétés dans le début de la production ne faisaient que confirmer mes doutes. Mais aujourd'hui, je dois m'incliner puisque la Karma commence à être livrée, et qu'un nouveau dérivé, la Surf, vient d'être présenté à Francfort.

2011 - Fisker Surf
2010 - Fisker Karma
Ne tournons pas autour du pot : la Surf est impressionnante. La Karma possédait déjà des lignes aux proportions surprenantes, la Surf y ajoute un côté "break de chasse" à 5 portes qui devrait faire fureur (même si je pense que certains détesteront cette carrosserie). Le capot est toujours aussi long, les ailes toujours aussi sensuellement gonflées, et les jantes toujours aussi grandes (22 pouces). Une chose est claire : le talent d'Henrik Fisker est incontestable, mais ça on le savait déjà depuis son passage chez BMW ou Aston-Martin.




2011 - Fisker Surf
2010 - Fisker Karma
La Fisker Surf est belle, c'est une chose acquise, mais si on redevient cartésien ce break n'apporte pas grand chose par rapport à la berline Karma, mis à part un hayon et une garde au toit rehaussée. Il suffit de voir la photo du coffre pour constater que le volume ou les aspects pratiques étaient absents du cahier des charges. Mais devant une telle sculpture, ces considérations passent au second plan. Il faut juste comprendre que vous ne pourrez pas balancer votre VTT maculé de boue à l'arrière de votre break Fisker. Pourtant, chez le constructeur, on met largement en avant les cotés pratiques de la Surf, n'hésitant pas à signaler que le compartiment arrière pourra contenir "des sacs de golf ou des valises". On devine quelle est la clientèle visée !

2011 - Fisker Surf
La Surf est identique à la Karma jusqu'aux portières avant. Fisker a eu l'idée judicieuse de dessiner des portières arrière spécifiques, ce qui n'est pas le cas des feux arrière. Le seuil de chargement très haut placé finira de vous convaincre que la Surf n'a définitivement pas été conçue pour le déménagement. A l'avant, la calandre perd les lamelles verticales de la Karma. A la place : une multitude de lamelles horizontales disposées en damier, qui permettront de bien identifier la Surf.

2011 - Fisker Surf
2010 - Fisker Karma
Evidemment, le système EVer (Electric Vehicle Extended Range) est totalement repris de la Karma, avec des chiffres toujours stupéfiants : deux moteurs électriques d'une puissance totale de 403ch et un couple phénoménal de 1.330Nm ! Et un moteur essence 2.0L de 260ch (d'origine GM) chargé de recharger les batteries (même système d'autonomie prolongée que la Chevrolet Volt / Opel Ampera). L'autonomie en mode "tout électrique" est de 80 kilomètres, mais ce chiffre monte à 500 kilomètres avec l'aide du moteur essence (qui sert de groupe électrogène en fait). Le réservoir d'essence étant de 36 litres, cela nous fait une consommation moyenne d'un peu plus de 7L/100, ce qui est très raisonnable vu le véhicule.

2011 - Fisker Surf
Mais ces chiffres, vous les obtiendrez en mode "Stealth", qui limite la vitesse maximale à 153 km/h et le 0 à 100 km/h à 7.9s. En mode "Sport", c'est une Vmax toujours limitée, mais à 200 km/h, et un 0 à 100 km/h qui demande deux secondes de moins (5.9s). Mais ça se paiera à la pompe.

La Surf est de type Plug-in, donc rechargeable sur le secteur : comptez six heures pour une charge complète.

L'intérieur est pratiquement le même que dans la Karma, avec des assortiments de couleurs parfois douteux. Mais rassurez-vous, tout ça est personnalisable. Fisker va jusqu'au bout de sa démarche écolo en annonçant que les matériaux utilisés à l'intérieur de sa voiture sont ou issus du recyclage, ou d'un impact limité sur l'environnement.

2011 - Fisker Surf
Vous vous dites que la Surf n'est qu'un concept-car ? Erreur ! Elle sera commercialisée dés l'année prochaine. Et sachez que l'étude de cette Surf a commencé juste après que le style définitif de la Karma ait été figé, en 2009. L'industrialisation est donc proche. Et le prix ? il ne devrait pas être trop éloigné de la Karma, qui varie actuellement de 102.000 à 118.000 €. Cher dans l'absolu, mais pas tant que ça vu la catégorie et la technologie embarquée. Apprécions ensemble les lignes affutées de cette Surf dans la vidéo suivante (merci à turbo.fr)


Source et photos : Fisker
crédit vidéo : www.turbo.fr

A LIRE AUSSI

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire