samedi 27 août 2011

Nouveauté : TOYOTA CAMRY (7ème génération)



La Toyota Camry en est déjà à sa septième génération, et le constructeur japonais vient de la dévoiler dans sa configuration américaine. Le fonds de commerce de la Camry aux Etats-Unis (son premier marché) est composé de clients à la recherche d'une berline fiable et pas trop voyante. Une clientèle qui ne sera pas déboussolée par cette nouvelle itération, même si Toyota a essayé de donner un petit peu de caractère au dessin.


La Camry doit beaucoup aux Etats-Unis. Depuis les années 80, elle a profité de la débâcle des constructeurs américains dans le segment des mid-size pour se hisser en tête des ventes, en alternance avec sa pire ennemie, la Honda Accord. Mais tout n'est plus aussi rose aujourd'hui. Depuis deux ans, la Camry perd des parts de marché car les constructeurs américains se sont réveillés (Ford Fusion, Chevrolet Malibu) et d'autres se sont révélés (Hyundai Sonata pour ne citer qu'elle). La Camry G7 arrive à point nommé pour redresser la barre.


On ne s'attendait pas à une révolution, et il n'y en a pas eu. Toyota reste donc dans l'immobilisme avec les lignes sages qu'on a toujours connues sur la Camry. Aucune passion ne se dégage du dessin, et la désormais classique calandre dégoulinante n'arrange pas les affaires.


L'intérieur reste lui aussi dans la philosophie de la génération précédente. On se retrouve donc devant un tableau de bord fonctionnel et bien fini, avec tous les équipements et gadgets que le client américain est en droit d'attendre de sa voiture.

Tableau de bord de la Toyota Camry G7
Tableau de bord de la version hybride
Du changement dans les moteurs ? Non plus ! La gamme reste articulée autour de deux moteurs essence et un moteur hybride essence/électricité :

- essence L4 2.5L, 178ch, conso mixte 7.0L/100
- essence V6 3.5L, 268ch, conso mixte 8.2L/100
- hybride essence/électricité : L4 2.5L de 156ch (200ch avec le moteur électrique), conso mixte 5.7L100, autonomie en tout électrique de 2.5km à 40 km/h.



Nous sommes aux Etats-Unis, donc c'est Boite auto 6 vitesses pour tout le monde. Les niveaux de finitions gardent également le même nom : LE, SE, XLE. A noter que la Camry hybride n'est plus une finition à part. Les commandes pourront être prises à partir d'Octobre.

Toyota Camry G7 (en dehors des USA)
Toyota Camry G7 (en dehors des USA)
Si la Camry a un peu de mal aux Etats-Unis, ce n'est pas le cas dans le reste du monde car ses parts de marché augmentent petit à petit, et elle cartonne même dans certains pays comme la Chine ou la Russie. La version "pour le reste du monde" a donc également eu droit à sa refonte. Seule la cellule centrale reste la même : l'avant change totalement avec un capot plus bombé, de nouveaux phares plus dynamiques, une calandre à barrettes (le tout fait penser à un mélange d'Avensis et de Mark X). L'arrière est légèrement redessiné également avec de nouveaux feux et un bouclier différent. Le tableau de bord n'a plus rien de commun avec la version américaine. La gamme de moteur est par contre identique. Le résultat de cette version est un peu plus convaincant à tous les niveaux, et on en vient à se demander quelle est la légitimité de la version américaine !

Toyota Camry G7 (en dehors des USA)
Toyota Camry G7 (en dehors des USA)
Cette Camry plus internationale que jamais est construite à Georgetown aux Etats-Unis, mais aussi en Australie, en Chine, au Japon et en Russie. Elle sera toujours aussi peu répandue en Europe où elle est néanmoins vendue dans certains états membre (mais pas en France).

Source et photos : Toyota

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire