jeudi 18 août 2011

MERCEDES SLK 250 CDI : ça devait arriver !



Voici venu le jour funeste où un diesel aura été installé dans un roadster Mercedes. Vous direz qu'Audi l'a bien fait avec le TT roadster, mais je vous répondrai que (pour le moment...), BMW s'est abstenu avec le Z4. Je me demandais souvent pourquoi les clients de Mercedes choisissaient l'option "suppression du monogramme" à l'arrière de la voiture. Maintenant je les comprends, même si ceux qui choisissent une telle motorisation (aussi sophistiquée soit-elle) sur une voiture plaisir comme le SLK me font doucement rire.





Alors que nous a concocté Mercedes pour le SLK, un roadster à tendance sportive ? Un V6 sûrement ! Non, raté ! Un quatre cylindres suffira. Avec 2.2L de cylindrée, la 250 CDI annonce une puissance de 204ch. L'important était d'être au dessus de la TT 2.0L TDI de 170ch, l'honneur est sauf et Mercedes a la plus grosse. Pour faire avaler la pilule, le constructeur allemand vante son couple de 500 Nm, et ses reprises de 0 à 100 km/h en 6.7s, et de 80 à 120 km/h en 4.3s. La Vmax est de 243 km/h.


Le frimeur radin, qui se fout de l'agrément de conduite, mais qui veut se la péter au volant de son beau SLK diesel sera ravi d'apprendre que la consommation est limitée à 4.9L/100. Il fera par contre la grimace en faisant le chèque : le tarif français devrait se situer entre 45.000 et 50.000 €. Là aussi la SLK 250 CDI est au dessus de l'Audi TT 2.0 TDI (moins de 40.000€).


Source et photos : Mercedes

A LIRE AUSSI : 21 juillet 2011

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire