mercredi 24 août 2011

AUDI A8 HYBRID : la version de série à Francfort



Six mois après sa présentation sous forme de concept-car au salon de Genève, Audi présentera à Francfort la version de série de son vaisseau amiral hybride : l'AUDI A8 HYBRID. Comme prévu, le concept-car était proche de la version finale, il y a donc peu de différence à noter. Audi ne s'est pas non plus embêté à concevoir une motorisation digne de son haut de gamme, l'A8 reprend donc intégralement le système hybride de l'A6 et du Q5, et inaugure ainsi le premier quatre cylindres de sa carrière.



Si j'étais fainéant, je vous renverrais volontiers vers les articles de l'A6 et du Q5 justement. Mais ma conscience professionnelle l'emporte. Cependant je ne m'étendrai pas sur le sujet.

- moteur essence L4 2.0L TFSI de 211ch + moteur électrique = puissance totale 245ch

- couple 480 Nm
- boite auto ZF à 8 vitesses
- batteries Lithium-ion (poids 37 kgs)

- autonomie en tout électrique à 60 km/h : 3 kilomètres
- conso mixte 6.4L/100
- rejets de CO2 : 148grs/km
- Vmax : 235 km/h, Vmax en tout électrique : 100 km/h
- 0 à 100 km/h : 7.7s



Au niveau de la présentation, on remarque des jantes "turbine" plus petites (18"). Audi en profite pour intégrer une nouvelle teinte "Artic Silver" à la gamme (celle des photos de cet article) et une nouvelle hi-fi Bose (marque qui semble avoir le vent en poupe en ce moment). Le tableau de bord, toujours aussi beau et impérial, surtout dans cette nouvelle teinte, est légèrement revu au niveau des compteurs pour accueillir tout l'attirail nécessaire à la gestion hybride. Evidemment, le propriétaire pourra étonner son entourage lors des repas d'affaire avec des logos "Hybrid" posés un peu partout. Comme l'A6 Hybrid, cette A8 entrera en production en début d'année prochaine, pour des livraisons au cours du premier semestre 2012.




Chez Audi, on le sait, il n'y a pas beaucoup d'argent dans les caisses (!!!). Alors on n'avait pas de quoi concevoir un V6 ou un V8 hybride apte à concurrencer les moteurs de Lexus. Audi répondra sûrement que son objectif était de proposer les émissions de CO2 les plus basses possible, mais on n'est pas dupe sur le fait qu'il fallait surtout occuper le terrain sur les hauts de gamme hybride, sans investir pour autant en R&D pour un moteur plus gros. Cependant, reconnaissons que les performances sont déjà très correctes, mais tant pis pour le prestige. Et puis l'argent, il vaut mieux le mettre dans des stands de plus en plus colossaux, ce qui sera le cas pour Francfort. 




Source et photos : Audi

A LIRE AUSSI : 21 juillet 2011







A LIRE AUSSI : 4 JUIN 2011

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire