jeudi 7 juillet 2011

Concept- car : RENAULT FRENDZY CONCEPT


Renault n'est pas en retard pour nous présenter son concept-car du salon de Francfort : plus de deux mois avant l'échéance. La marque française persiste et signe dans le style rafraîchissant initié il y a un an avec le concept Dezir au Salon de Paris, et confirmé à Genève en mars avec les Captur et R-Space. Laurens Van Den Acker, responsable du design, à partir du thème imposé du travail, nous rend donc la copie du Frendzy.





Sur le schéma du cycle de la vie (photo ci-dessus), Dezir symbolisait la voiture du célibataire qui tombe amoureux (love), Captur la voiture du jeune couple qui explorait le monde (explore), R-Space la voiture du couple avec enfant (family).

2011 - Renault Dezir Concept au salon de Genève
2011 - Renault Captur Concept au salon de Genève
2011 - Renault R-Space Concept au salon de Genève
Le Frendzy concept entend nous sensibiliser sur une voiture qui nous servirait à travailler (un utilitaire, quoi !) mais qui aurait également une vocation familiale. Un véhicule ultra flexible en quelques secondes, qui vous éviterait d'acheter un Kangoo Express d'un côté, et un Kangoo aménagé de l'autre.


Sur le papier, l'idée se tient. A la vue de l'intérieur, on ressent bien l'aspect "famille". Les sièges arrière sont facilement et entièrement repliables dans le plancher, tandis que le siège passager avant vient se plaquer contre la planche de bord.


Mais l'aspect utilitaire, je le sens vraiment mal, et je pense tout de suite à Bernard le bourrin balançant sa caisse à outils et son bleu de travail maculé sur ce superbe parquet vitrifié... Ca me fait froid dans le dos. Mais je suis trop cartésien, je dois me rappeler que ce n'est qu'un véhicule de salon. Renault annonce une capacité de chargement théorique de 2250 litres et des aimants permettent de fixer la cargaison au sol sans qu'elle se ballade dans l'habitacle.


Pour concilier les deux mondes du travail et de la famille, Renault a prévu une carrosserie asymétrique  très en vogue en ce moment (Nissan Cube, Hyundai Veloster). Côté conducteur, c'est la famille avec deux portes antagonistes sans pied milieu. Coté passager, c'est le travail avec une porte classique pour l'avant et une porte coulissante pour l'arrière, toujours sans pied milieu.



Notez le gadget qui tue : les rétros extérieurs pivotent en position horizontale en mode "famille", et en position verticale en mode "travail". Le Frendzy reste assez compact : 4.09m, se garer ne sera pas une corvée.


Il faut le dire, l'intérieur ne ressemble à rien d'autre de déjà vu. Fashion avec ses lumières d'ambiance disséminées sur le tableau de bord et à l'arrière (lumières vertes en mode travail, lumières oranges en mode family). Et Zen avec ses commandes épurées et un parquet du meilleur goût.



Détail amusant : un écran est fixé à la vitre de la porte coulissante pour y afficher des messages publicitaires par exemple, tandis que la partie située à l'intérieur sert de tableau pour les enfants. 


Renault, rebelle, ne cède pas à la mode de l'Ipad embarqué, et choisit une tablette BlackBerry à la place. Et comme tout véhicule de salon : des sièges inconcevables en série, celui du conducteur ressemblant à un véritable trône par rapport aux autres.


Le style extérieur n'est pas désagréable et ne choquera personne. Il était beaucoup plus facile de faire rêver avec un coupé (Dezir) qu'avec un véhicule à tendance fonctionnelle comme le Frendzy. Evidemment, certains esprits chagrins y reconnaissent déjà du Skoda Roomster. Pourtant, quand on regarde la version de série du Skoda, on se rend compte qu'il n'y a guère plus que le pavillon flottant qui soit commun.

2010 - Skoda Roomster
Et même la version concept du Roomster, présentée en 2003, n'a de commun avec ce Frendzy que les deux côtés asymétriques.

2003 - Skoda Roomster Concept
2003 - Skoda Roomster Concept
De toute façon, quand on dessine un ludospace, il est difficile de se différencier beaucoup plus, ce que Skoda avait déjà fait de fort belle manière il y a quelques années. Avouons que Laurens Van Den Acker, vu l'exercice qui lui était imposé, s'en sort avec les honneurs.


Ce qui est amusant chez Renault, c'est que quand un sujet n'est pas à leur avantage, ils sont tout de suite moins bavards. C'est le cas avec la motorisation de ce Frendzy, puisque c'est exactement la même que le Kangoo ZE (60ch, 160 km d'autonomie), qui n'est déjà pas réputée pour son avant-gardisme. Pas la moindre innovation à attendre à ce niveau donc. Pour en finir avec cette description, regardez la vidéo ci-dessous :



Un concept -car assez réussi au final, même si le thème de l'utilitaire-familial est moins spectaculaire que la Dezir de l'année dernière, et qu'il y aura surement moins de foule autour du stand Frendzy cette année. En tout cas, on se demande ce que nous réserve Renault lors des futurs salons pour les deux derniers aspects du cycle de la vie :  le jeu et la sagesse.

Source et photos : Renault

A LIRE AUSSI
Salon de Francfort : RENAULT FRENDZY CONCEPT 19 septembre 2011
Salon de Lyon Live : RENAULT FRENDZY CONCEPT 10 octobre 2011

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire