mercredi 20 juillet 2011

Chine : le ROEWE W5 enfin commercialisé



Cela fait déjà quelques années que SAIC, la maison-mère de Roewe, annonçait le lancement d'un SUV. Puis il est apparu comme par magie lors du dernier salon de Shanghai, en avril dernier. On est chez Roewe, la marque fourre-tout du groupe, on ne s'attendait donc pas à une création originale.


La seule question que l'on pouvait se poser est : chez quel constructeur SAIC va-t-il se servir cette fois-ci ? La victime est Ssangyong. La malheureuse marque sud-coréenne a eu le malheur de croiser le chemin de l'opportuniste constructeur chinois en 2004. SAIC a en effet racheté cette année là Ssangyong à GM-Daewoo qui ne souhaitait pas conserver la marque. En 2005, le Kyron était présenté.

2005 - Ssangyong Kyron
2005 - Ssangyong Kyron
2005 - Ssangyong Kyron
2005 - Ssangyong Kyron
2005 - Ssangyong Kyron
En 2009, au beau milieu de la crise, Ssangyong fait faillite. SAIC refuse de mettre la main au porte-monnaie pour renflouer la marque et en est écarté par les autorités sud-coréennes. Pas idiot, le chinois part en n'oubliant pas d'emmener avec lui les plans des véhicules, et celui du Kyron plus particulièrement. En voici donc, deux ans après, son interprétation nommée ROEWE W5.




Soyons honnêtes, ce restyling est intense et le travail est plutôt bien fait. Le Kyron était bizarre et les nouvelles proue et poupe du W5 le font rentrer dans un classicisme bienvenu. Toutes les excentricités ont été effacées. L'intérieur fait toujours aussi cheap. Sous le capot tout change : le bon vieux moteur K (hérité de MG-Rover) 1.8L Turbo de 160ch (215 Nm) est une fois de plus sollicité, alors qu'un 3.2L V6 de 220ch (310 Nm) fait figure de haut de gamme. Les deux blocs ne buvant que de l'essence, bien sûr. Le W5 est disponible en 4x2 ou 4x4. Les dimensions n'en font pas un SUV compact :
Longueur 4.68m
Largeur 1.89m
Hauteur 1.77m
Empattement 2.74m
Pourtant, le coffre ne profite pas de cet embonpoint : de 490 à 1146 litres.



La commercialisation du Roewe W5 n'est plus qu'une question de jours. Il est réservé au marché chinois mais, une fois n'est pas coutume, le style de cette "nouveauté" passerait beaucoup mieux en France que celui, baroque, du Ssangyong Kyron qui a raté sa carrière sur notre marché (133 exemplaires en 2010, et à mi-2011 on a assez de doigts sur nos mains pour compter les ventes).


2 commentaires:

  1. normale que vous ne vendez pas grand chose en algerie bien que j'ai beaucoup aimer comme vihicule . je proposerais donc que faite rentrer au marcher algerien d'autre gammes mis a part les tout terain et utikitaire , vous verez que vos vente serons propulser a un niveau aprecialble faite connaitre vos produit , et j'aimerais ajouter que si vous changer le turke qui es a la tete de ce concesion les choses irons beaucoup mieux par ce que finalement ce type es un voleure

    RépondreSupprimer
  2. @ anonyme : je ne comprends pas ton commentaire

    RépondreSupprimer