samedi 16 juillet 2011

1965 : Austin 1800 voiture européenne de l'année


Après la Rover P6, penchons-nous sur la deuxième voiture à avoir décroché le trophée de la voiture européenne  de l'année. Et pour 1965, ce fut de nouveau une voiture anglaise qui fut élue : l'Austin 1800. Que la Grande-Bretagne en profite, car mise à part la Rover SD1 en 1977, jamais plus aucune marque anglaise ne remportera le titre.

Austin 1800
Développée sous le nom de code ADO17 (ADO signifiant Austin Drawing Office, soit bureau de style Austin), la 1800 fut conçue pour être vendue sous les marques Austin (1800, en 1964), Morris (1800, en 1966) et Wolseley (18/85, en 1967), de manière à pouvoir conserver les fidèles de chacune des marques tout en n'étudiant qu'un seul modèle. Dessinée par le génial concepteur de la Mini, Alec Issigonis, et par le prestigieux carrossier Pininfarina, on ne retrouve le talent ni de l'un ni de l'autre dans cette placide 1800. Certes atypique, le dessin n'en demeure pas moins... particulier.

Austin 1800
Le cahier des charges était de proposer une familiale traction avant à l'espace intérieur vaste et au grand coffre, équipée d'un moteur contemporain coupleux et dynamique (un L4 1798cc B-series BMC de 86ch), le tout avec une bonne tenue de route et quatre roues indépendantes. Mais à l'époque, il fallait remplacer très vite l'Austin A60 Cambridge à bout de souffle, et le développement de la 1800 semble avoir été accéléré pour une présentation la plus rapide possible.

Austin A60 Cambridge (catalogue 1963)
C'est donc une voiture dont la fin de la conception a été un peu bâclée qui sort en septembre 1964. Austin a donc lancé la mode de la voiture dont les premiers propriétaires participeront pleinement à la mise au point et aux tests roulants, puisque les malheureux seront confrontés dans les semaines qui suivront leur achat, à des problèmes certes pas très graves, mais agaçants (surconsommation d'huile, finitions, réglages moteur,....).

Wolseley 18/85
La presse anglaise n'est pas tendre avec la 1800, l'habitabilité et le moteur ne sont pas sujets à critique, mais le tableau de bord simpliste et la suspension trop sèche sont indignes d'une voiture de cette catégorie. Alec Issigonis a en effet persisté à proposer la suspension hydrolastic qui, si elle pouvait faire l'affaire sur une Mini, n'était pas le choix plus judicieux sur une familiale.

Wolseley 18/85
Malgré cela, l'Austin 1800 remporte le titre de voiture de l'année 1965 avec 78 points, loin devant l'Autobianchi Primula (51 points) et la Ford Mustang (18 points). Le jury a en effet été séduit par son modernisme (traction avant, roues indépendantes, moteur récent) et ses aspects pratiques (habitabilité impressionnante, coffre), même si le style de la 1800 est discutable.

Autobianchi Primula
Ford Mustang
La 1800 connaîtra deux restylages. Le premier a lieu en 1968 avec la grille de calandre remaniée et un intérieur encore plus épuré. Quelques mois plus tard, les feux arrière verticaux en bout d'aileron laissent place à des feux horizontaux beaucoup plus conventionnels sur les Austin et Morris (la version Wolseley garde les anciens feux). La suspension est surtout profondément revue. En 1970 sort une version S, avec un moteur à double carburateur et 97ch.

1968 - Austin 1800 MkII
1968 - Morris 1800 MkII
1968 - Morris 1800 MkII
1870 - Morris 1800 S MkII

En 1972 a lieu un deuxième restylage moins profond, qui ne fait que donner une allure strictement identique aux Austin et Morris 1800 (même calandre désormais). Quelques détails intérieurs changent mais l'évènement marquant est l'arrivée d'un six cylindres en ligne de 2227cc et 110ch sous le capot. Cela donne naissance aux Austin et Morris 2200 en complément des 1800. La Wolseley perd elle la version 185/85 équipée du bloc 1800cc, mais gagne une version Wolseley Six équipée du nouveau L6.

Austin 2200 MkIII
1974 - Wolseley Six
En tout, près de 387.000 véhicules de la série ADO17 1800/2200 auront été construits de 1964 à 1975 sous trois marques : Austin (221.000 unités), Morris (105.000 unités) et Wolseley (60.800 unités)

Les Austin et Morris 1800/2200 laisseront place à des voitures (ADO71) portant le même nom et reprenant les mêmes moteurs, mais avec le style cubique en vigueur dans les années 70. La Wolseley Six laisse également place à une variante de la série ADO71, uniquement en six cylindres et ne portant d'autre nom que "Wolseley", et pour cause : c'est désormais la seule de la gamme pour la vieille marque anglaise. Lancées en mars 1975, ces nouvelles voitures abandonneront leur marque respective pour ne plus porter à partir de septembre 1975 qu'un seul badge : Princess, une nouvelle marque créée par British Leyland. Encore un échec du groupe britannique que je ne manquerai pas de vous raconter bientôt.

1975 - Austin-Morris-Wolseley ADO71
1975 - Austin 1800
Source : Wikipedia, ARonline

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire