dimanche 10 juillet 2011

1964 : ROVER P6 2000 voiture européenne de l'année


Certes, le trophée de la voiture européenne de l'année n'a pas toujours été synonyme de succès commercial. Mais avec le recul, toutes les automobiles qui ont obtenu ce sésame étaient représentatives des tendances ou des attentes à une période donnée. A ce titre, la récompense obtenue par la Nissan Leaf il y a quelques mois est tout à fait éloquente, les beaux discours écolo et la vague verte en vigueur ayant fait oublier aux organisateurs que la voiture électrique de Nissan n'était toujours pas vendue sur le vieux continent. Mais revenons sur la toute première automobile qui reçut cette distinction : la Rover 2000.


La 2000 fut la première version de la gamme P6. Contrairement aux apparences, elle ne remplaçait pas la P5 (encore récente et présentée en 1959) dans la gamme Rover, mais la vénérable P4 de 1950.

1960 - Rover P4 / 100
Et si le style de la P6 peut aujourd'hui paraître obsolète à certains, son lancement fut pour l'industrie automobile anglaise une révolution semblable à celui de la Citroën DS en France, 8 ans plus tôt. Une surprise de la part de Rover, qui était jusque là une marque plutôt conservatrice. Le style de la P6 avait été préfiguré deux ans auparavant par un concept-car, la Rover T4 Gas Turbine, qui comme son nom l'indique, concrétisait les études menées par Rover dans le domaine des moteurs à turbine à gaz. Moteur qui ne verra jamais la production en série.

1961 - Rover T4 gas turbine concept
Traction avant, moteur inédit, boite de vitesses aux rapports entièrement synchronisés, châssis monocoque, 4 freins à disques, suspension arrière élaborée De Dion à tubes, suspension avant atypique en L avec deux roues indépendantes et ressorts horizontaux, dessin moderne et dynamique : voici la liste de toutes les innovations amenées par la P6. Les dimensions étaient assez compactes : longueur 4.55m, largeur 1.67m, hauteur 1.40m, empattement 2.62m. Et le downsizing était déjà en vogue à l'époque, l'idée étant de prouver qu'une voiture à 4 cylindres de 2 litres pouvait avoir les mêmes prestations qu'une auto traditionnelle à six cylindres et trois litres, et à un prix raisonnable.

Si les concepteurs de la 2000 étaient fiers de leur création, la qualifiant de "voiture d'ingénieur", le département commercial était lui plus réservé sur cette voiture trop compacte, trop avant-gardiste et trop faiblement motorisée. En Grande-Bretagne, à cette époque, une voiture noble est une voiture à six cylindres. Autant dire que Rover, qui était encore un constructeur indépendant, prend un grand risque.

D'autant que la 2000 n'était pas exempte de défauts, à commencer par son habitabilité arrière et son volume de coffre insuffisants. Le moteur 4 cylindres 2 litres de 91ch, le seul disponible au lancement, paraissait un peu juste.

Mais les qualités de la P6 furent reconnus par un jury de journalistes européens, qui avaient décidé pour la première fois de décerner un titre : celui de la voiture de l'année. La Rover fut donc la toute première auto à se voir décerner cette récompense pour l'année 1964, avec 76 points devant la grosse Mercedes 600 (65 points) et la petite Hillman Imp (31 points). Le jury l'avait choisie pour la qualité de sa fabrication, qui était encore une réalité à l'époque en Grande-Bretagne.

1964 - Mercedes-Benz 600
Hillman Imp
Les craintes de certaines personnes chez Rover furent vite balayées, car immédiatement les ventes furent au rendez-vous, et la presse accueillit la nouvelle venue positivement. En 1966, la 2000 TC à double carburateur est présentée, avec une puissance de 110ch.

moteur de la Rover 2000 TC
Rover 2000 TC
Rover 2000 TC
Puis en 1968, c'est le V8 3.5L d'origine Buick qui est proposé sur la 3500, mettant au placard les critiques sur la sous-motorisation et le manque de noblesse de la P6.

Rover 3500 MKI
Rover 3500 MKI
Rover 3500 MKI
Rover 3500 MKI
La phase 2 (Series II) fut présentée en 1970, ce restylage concernait surtout la partie avant, avec une nouvelle calandre en plastique et de nouveaux phares, et l'intérieur qui fut réaménagé.

1971 - Rover 2000 TC MKII
En 1973, la 2200 SC (Simple Carburator) de 98ch  remplaça la 2000, tandis que la 2200 TC (Twin Carburator) de 115ch remplaça la 2000 TC.

La Rover P6 vivotera jusqu'en 1977. Ses dernières années souffriront de la qualité en berne sur les chaines de production. La P6 aura en effet été témoin de la descente aux enfers de Rover. Née en 1963 à une époque où la firme était indépendante, la P6 connaîtra le rachat de Alvis par Rover en juin 1965, le rachat de Rover par Leyland Motor Corporation (Leyland, Standard, Triumph) en décembre 1966 puis la fusion de Leyland avec British Motor Holdings (Austin, Austin-Healey, Van Den Plas, Morris, MG, Riley, Wolseley, Jaguar, Daimler) en janvier 1968. Rover se retrouve donc perdue au milieu d'un nombre conséquent de marques devenues impossible à gérer, dans un groupe où elle doit affronter la concurrence interne de certains modèles de chez Triumph ou Jaguar. Le climat social devient nauséabond, la qualité atteint des niveaux inquiétants, l'image de marque souffre, la gestion des marques frise l'incompétence : British Leyland fera faillite en 1975 puis sera nationalisée.

Environ 322.000 exemplaires furent produits de 1963 à 1977 dans l'usine de Solihull, ce qui fait de la P6 un succès, sans en faire un triomphe.  Elle cohabita avec la P5 jusqu'en 1973, et elle fut remplacée par la SD1 en juin 1976, avec laquelle elle cohabitera pendant un an. La P6 a aujourd'hui de nombreux fans, surtout en Grande-Bretagne, et elle est un des symboles de la décadence de l'industrie automobile britannique.

A LIRE AUSSI
1965 : AUSTIN 1800 voiture européenne de l'année
1966 : RENAULT 16 voiture européenne de l'année

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire