samedi 18 juin 2011

Rebadging bizarre : MAZDA PREMACY / NISSAN LAFESTA Highway Star


Autant sur la scène internationale les constructeurs japonais se livrent une bataille sans merci, autant sur leur marché national tous les accords sont possibles. Le rebadging était déjà monnaie courante dans le domaine des Kei-cars et des citadines, il tend maintenant à se propager sur les gammes supèrieures.Voici donc un exemple de collaboration entre Mazda et Nissan.



Nissan avait besoin d'un monospace compact dans sa gamme japonaise pour remplacer l'ancienne Lafesta. Cette première génération se singularisait sur trois points : son style tout à fait maladroit, son coffre immense et le fait qu'elle soit développée sur la plateforme du Renault Scenic G2. Jouant ainsi sur les synergies de l'alliance Renault-Nissan. Pour info, cette Lafesta G1 continue sa carrière sous le nom de Lafesta Joy et continue d'être produite dans l'usine de Kyushu. (photos de la Lafesta Joy ci-dessous)




Pour cette deuxième génération, les belles synergies avec Renault tombent à l'eau, et Carlos Ghosn n'a surement pas voulu investir en R&D. Il fallait faire vite, et la solution la plus facile était de trouver un partenaire local susceptible de lui fournir le véhicule "clès en main", si l'on peut dire. C'est donc auprès de Mazda qu'un accord a été trouvé, puisque c'est la Mazda Premacy G3 (plus connue sous le nom de Mazda 5 chez nous) qui prète ses traits. Le constructeur d'Iroshima peut ainsi augmenter sa production et rentabiliser ses chaines. Nissan peut, lui, renouveler un modèle sans grand investissement. Tant pis pour l'identité de la marque.


Un petit effort a cependant été fait à l'extérieur pour différencier la Lafesta et la 5/Premacy. Autant les courbes de la Mazda pourrait paraître "too much" à certains acheteurs, autant la Nissan fait tout pour effacer le fameux style Nagare. Exit donc le bouclier avant béant et souriant. Exit les nervures ondulées sur les flancs. Place à une calandre à trois barrettes qui surmonte un bouclier classique mais dynamique. Le profil ne conserve qu'une nervure principale tandis que l'arrière ne change pas, au même titre que l'intérieur. Un seul moteur est proposé pour l'instant : un 2.0L Mazda de 150 cv. La Lafesta est disponible en deux ou quatre roues motrices.

Nissan Lafesta Highway Star
Mazda Premacy 2011
Nissan Lafesta Highway Star
Mazda Premacy 2011
Nissan Lafesta Highway Star
Mazda Premacy 2011
Nissan est coutumier du fait de proposer à moindre frais des modèles rebadgés, qu'il va piocher chez tout le monde. L'exemple le plus concret pour nous autres, européens, est la Pixo qui clone copieusement la Suzuki Alto. Cette stratégie semble avoir été adoptée par Carlos Ghosn pour tous les modèles de la gamme qui ne font pas énormément de volume (objectif 1200 ventes par mois pour ce Lafesta). L'essentiel étant d'être présent dans telle ou telle catégorie. Il est juste surprenant que, dans les deux cas illustrés dans cet article (Lafesta Highway Star et Pixo), l'associé Renault disposait de deux modèles équivalents (Scénic et Twingo). Tout cela doit sans aucun doute avoir une explication comptable qui nous échappe.


Source et photos : Nissan, Mazda, Suzuki

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire